×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Culture

    Consommation

    Par L'Economiste | Edition N°:2149 Le 11/11/2005 | Partager

    Editorial: Danger sanitaire

    Pendant la cuisson, certains ustensiles lâchent des produits toxiques dans l’air et dans les plats. Les substances dégagées ont une action négative et insidieuse sur la santé du consommateur. Après les tagines émaillés, nous abordons ici les ustensiles traités au téflon (un ensemble de composés chimiques). Ces instruments modernes de cuisine sont de plus en plus déconseillés par la communauté scientifique internationale et les organisations de défense du consommateur.Pour rappel, le téflon est utilisé pour le revêtement des ustensiles de cuisine. Il empêche la nourriture de coller au fond des casseroles, facilite leur lavage et permet d’utiliser moins de matières grasses. Mais les découvertes scientifiques récentes ont montré qu’après deux années d’utilisation, une poêle traitée au téflon libère les composés toxiques dans l’air et la nourriture. Plus la température de cuisson est élevée, plus le revêtement se décompose, et plus de particules fines et gaz sont émis. La libération des substances toxiques est accélérée à l’utilisation d’abrasifs lors du nettoyage des ustensiles traités au téflon.Les ONG de protection du consommateur, le ministère de la Santé et les professionnels doivent informer le public sur les risques à encourir par l’acquisition de vieux ustensiles ou de deuxième main. Les fabricants doivent également informer le consommateur sur les modalités et les bonnes pratiques d’utilisation et la date de fabrication des différents articles. Des mesures d’interdiction contre les ustensiles, particulièrement ceux de deuxième main et les imitations doivent être prises aux postes frontières.Pour cuisiner en toute sécurité, il est recommandé d’utiliser la terre cuite (tagine non émaillé), la fonte ou la cuisine à la vapeur. Cette dernière ne nécessitant presque pas d’ajout de matières grasses et peut se faire dans des récipients en inox.Dr Bouazza KHERRATIPrésident de l’[email protected]


    Eco-Info: Les risques du téflon, surtout les imitations

    La composition chimique du téflon est très nocive pour l’homme. Elle est mortelle même à doses infimes… pour les oiseaux de compagnie. Ces éléments ne sont pas biodégradables mais bioaccumulables dans l’organisme. Ils sont libérés dans la cuisson lorsque la température atteint 250 °C. Pour rappel, une poêle au téflon dépasse cette température après 2 à 5 minutes d’utilisation normale, et peut atteindre jusqu’à 391 °C en 3 minutes et 20 secondes.Lors d’intoxication chronique par le téflon, le malade présente un syndrome pseudogrippal caractérisé par un malaise, des frissons, de la fièvre, des douleurs thoraciques, dyspnées et toux.En outre, le téflon serait même responsable de l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang, du déclenchement de cancers, de stérilité et anomalies de développement. Alors sachez bien utiliser vos ustensiles, jetez le matériel usé et faites très attention aux imitations, qui peuvent s’avérer très dangereuses.Hayatte BOUCHIRA AMPOC-Ké[email protected]


    Actualité: Que faire face au téflon?

    Attention, lorsque vous chauffez un récipient recouvert de téflon (un revêtement antiadhésif commercialisé notamment sous le nom de téflon) à une certaine température, les émanations ainsi produites risquent de se révéler dangereuses pour votre santé. Pour rappel, le téflon est un ensemble de produits chimiques utilisés pour empêcher les aliments de coller aux poêles. Il comporte peut-être des risques pour la santé humaine, estime l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA). Des tests en laboratoire ont prouvé que l’APFO (acide perfluoro-octanoïque), principal ingrédient du téflon, peut causer le cancer du foie chez le rat. De même, les autorités fédérales américaines reprochent à la société DuPont d’avoir caché pendant des dizaines d’années que le produit inventé il y a plus de 50 ans pouvait causer le cancer, des malformations congénitales et d’autres maladies.Alors que faut-il faire? Voici quelques conseils pour vous protéger contre une éventuelle intoxication:- Utilisez des casseroles en inox (bien vérifier qu’elles ne contiennent pas d’aluminium!)- Evitez le téflon (car usé, non seulement, il accroche aux ustensiles mais il n’est pas non plus sans séquelles).- Evitez de racler vos ustensiles avec des outils en métal, utiliser plutôt le bois ou le plastique.- N’utilisez pas d’ustensiles revêtus de téflon car, dans le four, on atteint facilement des températures très élevées.- Ne quitter pas la cuisine lorsqu’une poêle téflonisée est sur le feu.- Attirez l’attention de toutes personnes susceptibles de travailler dans votre cuisine sur le danger d’une mauvaise utilisation des ustensiles téflonisés.- Veillez à ce que votre cuisine soit suffisamment ventilée.Mohammed OUHSSINEAMPOC-Ké[email protected]


    En Bref

    . Départs volontaires: Les surprises à l’Education NationaleTout le monde est unanime pour dire que le ministre de l’Enseignement a joué la carte de la franchise et de la décentralisation sur les dossiers de départ volontaire. La décision de départ des enseignants a été dévolue au directeur de l’Académie. En tant qu’ONG, nous saluons cette initiative, mais nous dénonçons toutefois la façon de procéder de certains responsables régionaux. Une situation due à l’absence d’un garde-fou institué par le ministère pour éviter les dérapages. Les critères de sélection n’ont pas été définis et des enseignants méritant le départ se sont vu apposer un “avis défavorable”. Des cas se sont produits particulièrement dans la ville de Kénitra, et méritent que l’on s’y intéresse de plus près, à travers par exemple la mise en place d’une commission ministérielle pour vérifier les raisons des refus. Et cela afin que le corps des enseignants puisse continuer son activité, convaincu et non déçu. Pour que cela ne puisse avoir aucune incidence sur la qualité de l’enseignement et par là des répercussions sur l’avenir des nouvelles générations.Mohammed EnnoualiAMPOC- Ké[email protected]. DESA “Environnement” à KénitraUne formation DESA “Environnement” est ouverte pour les années universitaires 2005-2006 et 2006-2007 à la Faculté des sciences de Kénitra. L’appel est ouvert aux industriels, fonctionnaires et étudiants répondant aux clauses de la formation. Pour toute information, contacter le Pr M. OUHSSINE. Tél: 065187963, [email protected].

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc