×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

CGEM: L'audit stratégique détourné?

Par L'Economiste | Edition N°:1534 Le 06/06/2003 | Partager

. Il est utilisé comme un document à charge contre la Confédération . Le document donne de la visibilité à l'action patronaleLa campagne électorale pour les présidentielles de la CGEM fait rage. Pour le moment, les candidats s'adonnent à une lutte de programmes. Dans ce contexte, l'audit stratégique de la Confédération, réalisé en janvier 2003 et publié en mars, a beaucoup été exploité. “Malheureusement, notre travail n'a pas été bien valorisé”, déplore Kamil Benjelloun, vice-président de la CGEM en exercice et président du comité de pilotage de l'audit stratégique. Ainsi, ce qui devait être un rapport de visibilité stratégique est devenu un document à charge en période électorale. Les observateurs y ont puisé nombre de critiques, “à tel point que la qualité et l'objectivité de l'audit ont été complètement occultées”, relève, avec regret, Benjelloun. Pour lui, l'objectif était de dresser un état des lieux de l'action de la CGEM, l'analyser et en puiser des axes de réflexion et de visibilité stratégiques pour son avenir. “Cela passe forcément par un recensement des faiblesses qu'il s'agit de capitaliser, mais aussi des réalisations à consolider”, explique le responsable patronal. Or, constate-t-il, les observateurs “ont focalisé sur cet axe de l'audit et en ont occulté d'autres”. En fait, l'audit s'est proposé de “faire le bilan des 8 dernières années d'activité de la CGEM, d'évaluer les écarts entre les objectifs affichés et les réalisations obtenues” et surtout “d'élaborer le projet de vision 2007 en écoutant et en faisant participer par diverses méthodes un maximum de partenaires externes et internes de la CGEM”. La méthodologie à suivre a fait l'objet d'une mûre réflexion, “l'audit devait être indépendant, transparent, sans censure et reflétant l'avis d'un large échantillon représentatif des membres adhérents, partenaires et décideurs en relation avec la CGEM”, résume Benjelloun. Durant six mois, “un cabinet indépendant a été sélectionné pour réaliser le travail, les membres du bureau ont constamment été tenus au courant de l'évolution de l'audit, le Conseil national du patronat a approuvé son contenu lors d'une réunion à Skhirat et enfin le travail a été rendu public”. La CGEM en est ressortie avec des déceptions, une faible représentativité, un flou dans la visibilité et un défaut patent dans la communication, mais aussi avec des satisfactions comme sa forte légitimité et la disponibilité de ses dirigeants. “La motivation des responsables de la CGEM ne fait donc pas l'objet d'un doute. Souvent, les initiatives se font de manière hasardeuse”, admet Benjelloun en précisant que c'est un aspect que l'audit a proposé de “canaliser et de structurer”. Autrement dit, la CGEM a été auditée “de manière sereine et loin des calculs électoralistes”. Car de toute manière, la phase d'expansion (2000-2007) dégagée par l'audit conseille d'améliorer l'image de la CGEM en se recentrant sur ses adhérents. L'idée est de créer une meilleure corrélation entre l'action de la première et les soucis des seconds. Cela passe, selon l'audit, par une révolution de la stratégie de communication et une diversification de ses ressources financières… “A ce niveau, l'audit a le mérite d'apporter une réelle visibilité à l'action future de la CGEM”, conclut son vice-président. Adil HMAITY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc