×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Ce que réserve le “Forum de l’avenir”

Par L'Economiste | Edition N°:1902 Le 24/11/2004 | Partager

. Un «rapprochement pour la démocratie». Le Maroc parraine l’initiative “Formation pour jeunes”…. …L’Algérie et l’Afghanistan, celle de l’alphabétisationLe Forum de l’avenir, pour le projet du Grand Moyen-Orient, initié par le “Head management” du monde, c’est-à-dire le G8, se tiendra le 11 décembre prochain à Rabat. Un événement du gabarit de celui de la conférence du GATT orchestrée à Marrakech il y a dix ans (cf.www.leconomiste.com). Le Maroc sera l’hôte des pays du G8 (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, Canada et Russie), des 22 pays arabes (sans le Soudan), de l’Union européenne (présidence et conseil), le conseil du Golfe et les pays de la Ligue Arabe et l’UMA, selon une source aux Affaires étrangères. Chaque pays sera représenté par son ministre des Affaires étrangères et celui des Finances ou de l’Economie. Une journée en or pour la diplomatie marocaine. Mais elle a dû au préalable calmer les ardeurs critiques du PJD et même de certains partis de la majorité, lesquels voyaient d’un très mauvais œil, le Maroc servir de plate-forme à «l’ambition réorganisatrice» des Etats-Unis sur le monde arabe. Dans ce monde arabe, ils n’étaient pas moins de cinq pays à faire la course pour obtenir que la rencontre se déroule chez eux. Le Forum traitera des thèmes déclinés dans la feuille de route adoptée par les Chefs d’Etat du G8 (et non pas des seuls Etats-Unis) à Sea Island le 9 juin dernier (cf. L’Economiste du 16 juin 2004, www.leconomiste.com): démocratie et participation, financement du codéveloppement économique et la mise à niveau socioéconomique. Trois commissions sont prévues, dont l’une sur l’éducation, où l’Algérie et l’Afghanistan vont intervenir. Ils avaient d’ailleurs proposé de parrainer l’initiative de l’alphabétisation. Une autre commission a été prévue, sur la politique: la Turquie, l’Italie (ou le Yémen), devraient soumettre aux participants un document final. Dans la commission économique et financière, le Maroc et Bahreïn feront leur intervention, ainsi que les Etats-Unis, la Jordanie, et le Yémen.Pour rappel, ce “forum pour l’avenir” est chargé de faciliter les réunions ministérielles entre différents ministres des pays membres du G8 et ceux de la région. C’est en fait “un rapprochement diplomatique favorable à l’échange culturel et au dialogue pour la démocratie”, expliquaient les diplomates en juin dernier.Dans la microfinance, le plan ambitionne de lancer une initiative pour développer un secteur “solide de microfinance dans la région” et augmenter les possibilités de financement pour les petits entrepreneurs, en particulier les femmes. Les pays s’engagent à aider deux millions d’entrepreneurs potentiels à sortir de la pauvreté grâce à des prêts sur une période de 5 ans. La Jordanie s’est proposée pour accueillir un centre des bonnes pratiques et le Yémen de lancer son premier programme-pilote de microfinance. Mais c’est le Maroc avec ses associations très dynamiques et très sérieuses de microcrédit qui fait figure d’exemple.La feuille de route veut également alphabétiser 20 millions de personnes supplémentaires d’ici 2015. Le G8 ambitionne notamment d’offrir à 250.000 jeunes une “formation concrète en entreprise”. Le Maroc et Bahreïn ont proposé de parrainer cette initiative.M. Kd.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc