×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Casablanca/Tennis
Un centre pour les futurs champions

Par L'Economiste | Edition N°:3432 Le 27/12/2010 | Partager

. Une première au Maroc dans ce sport. 30 jeunes talents sont déjà sélectionnésFormer des tennismen d’élite pour les jeux olympiques 2016, c’est l’objectif que s’est fixé la Fédération royale marocaine du tennis (FRMT) pour les mois à venir. Avec le partenariat du ministère de la Jeunesse et des sports et le soutien du Comité national olympique, la Fédération a procédé à la mise en place d’un «Centre national de haut niveau» dédié exclusivement à la formation de tennismen (women). En chantier depuis deux mois, le Centre a été inauguré mardi dernier au complexe Mohammed V à Casablanca. Il est doté de cinq courts dont deux en terre battue et trois en dur. «L’absence de court en surface dur a pendant longtemps fait défaut au tennis marocain, c’est aujourd’hui une époque révolue», commente El Mostapha Faiz, secrétaire général de la FRMT. Le centre prendra en charge 30 jeunes talents «déjà» sélectionnés par une équipe technique déployée par la Fédération. Les candidats sont âgés entre 14 et 17 ans et devraient participer aux JO à l’âge de 19 ou 22 ans. «Le choix des bénéficiaires a été fait sur la base de l’engagement des joueurs et de leur parents ainsi que sur leur capacité à faire carrière au niveau olympique». Le Centre assurera également la préparation des équipes nationales marocaines et prendra en charge la détection et l’entraînement des jeunes talents en dehors du programme de formation olympique.Les heureux élus bénéficieront d’une formation intensive: entraînement quotidien, coaching personnel, préparation mentale, condition physique, médicalisation… autant dire que le programme sera chargé. Cela étant, le ministre de la Jeunesse et des sports n’a pas manqué d’insister sur l’importance de la scolarité des jeunes sportifs lors de son intervention mardi dernier. A ce titre, le programme promet d’adapter l’emploi du temps de manière à assurer études et entraînement. La Fédération est d’ailleurs à la recherche d’un établissement scolaire qui pourra assurer un calendrier d’étude adapté. Les jeunes talents seront constamment assisté par des mentors: des entraîneurs de la Fédération, des formateurs étrangers (français notamment) mais aussi et surtout d’ex-joueurs marocains comme Mounir Laârej, Mehdi Tahiri, Bahia Mouhtassine et éventuellement Hicham Arazi. Les cours devraient débuter en janvier prochain. A noter qu’un autre centre de sport-études en tennis sera prochainement inauguré au complexe Moulay Abdellah à Rabat. Ce dernier comportera huit courts, quatre en terre battu et quatre en dur. En outre, une dizaine d’autres centres de sport-études seront bientôt mis en chantier dans huit villes marocaines dont El Jadida, Oujda et Casablanca. Ils dispenseront des formations en rugby, en boxe, en judo et en natation. AN & MB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc