×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca
500 millions de DH d’investissements au programme

Par L'Economiste | Edition N°:2387 Le 20/10/2006 | Partager

. La Région dresse un bilan de mi-parcours PLUS que quelques semaines avant le renouvellement du bureau du Conseil de la Région. L’occasion pour les élus de dresser un bilan d’étape. Rien que pour cette moitié de mandat, la Région s’engage à dépenser un peu moins de 500 millions de DH. Une enveloppe destinée à financer des projets sociaux, culturels, touristiques et d’infrastructures. La priorité donnée au social n’est pas fortuite. Mais elle est dictée par l’INDH et surtout pour un souci de préservation d’équilibres socioéconomiques. Au total, quelque 48 projets ont été programmés pour un montant de plus de 114 millions de DH. «Le conseil s’est lancé dans divers partenariats afin d’atteindre ses objectifs», affirme Chafik Benkirane, président de la Région. Le sport n’est pas en reste. Une enveloppe de 17 millions de DH est dédiée à la réalisation d’infrastructures dans les quartiers périphériques. La région s’est aussi occupée de la santé des Casablancais. La collectivité a en effet réaménagé, en collaboration avec le ministère de la Santé, 12 dispensaires pour un budget de plus de 7 millions de DH. (www.leconomiste.com). Et dans l’ensemble, le domaine de la santé s’accapare 17 projets qui totalisent 52,8 millions de DH. Côté infrastructures, la priorité est donnée à la construction de voies et le réaménagement de pénétrantes pour un budget de 201 millions de DH. En matière de lutte contre l’habitat insalubre, la Région a engagé 4 opérations pour un montant de 31 millions de DH. L’industrie et l’agriculture étaient aussi présentes dans les délibérations du Conseil régional. Ce dernier a consacré plus de 9 millions de DH pour la mise en place de zones industrielles à Médiouna, Mohammédia et Sidi Moussa. Par contre, l’agriculture n’a bénéficié que d’une maigre attention de la part des élus de la Région. 3 millions de DH ont été accordés à la promotion du secteur. Il faut surtout souligner le mérite du Conseil de la Région qui a pris en charge les frais de l’étude du PDU (plan de déplacement urbain), évalués à 24 millions de DH. Cette étude a rendu ses conclusions. Des conclusions qui concernent les déplacements, la circulation et le stationnement. La balle est dans le camp des décideurs pour en concrétiser le contenu.


Education et culture

L’éducation et la culture sont aussi dotées d’une importante enveloppe budgétaire qui s’élève à un peu plus de 43 millions de DH. Cet argent sert à financer les opérations stipulées dans la convention qui lie la Région au département de l’Education et qui a pour objet le réaménagement des établissements scolaires. Action qui absorbera 9,6 millions de DH. Le reste est affecté à la construction de la bibliothèque régionale en collaboration avec l’université Hassan II d’Aïn Chock. La mise en place de l’Observatoire régional des études stratégiques est également au programme. Par ailleurs, la Région va débloquer un budget -déjà approuvé par le ministère des Finances- de 3 millions de DH pour l’intégration des diplômés chômeurs dans le marché de l’emploi.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc