×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Casablanca vibre aux rythmes de l’Andalousie

Par L'Economiste | Edition N°:2158 Le 25/11/2005 | Partager

. Le 2e Festival de musique andalouse se tient du 1er au 3 décembreET de deux! Les amoureux de la musique andalouse vont se délecter début décembre. Après le succès de la première édition de Casandalouse en 2004, les organisateurs récidivent cette année. Initiée par l’association des amateurs de la musique andalouse au Maroc en collaboration avec la wilaya du Grand Casablanca, la 2e rencontre internationale des musiques andalouses se tiendra du 1er au 3 décembre. Tout le monde aura droit au spectacle inédit regroupant sur une même scène les deux bords de la Méditerranée. Soirées officielles et spectacles grand public sont en effet programmés pour faire profiter le maximum de mélomanes de ce festival. Ces derniers auront le choix entre les spectacles (sur invitation) à l’Office des Changes ou les scènes en plein air, aménagées au niveau des préfectures de Aïn Sebaâ, Mohammédia, Hay Hassani et Ben M’Sick. Durant trois jours, des troupes andalouses marocaines côtoieront des orchestres de quatre nationalités différentes. Il s’agit d’un véritable brassage de cultures des deux rives de la Méditerranée. Flamenco espagnol (Manuela Carasco), malouf tunisien (Lotfi Bouchnak), gharnati algérien (Salim Fergani), fado portuguais (groupe Al Mouraria) ou moussiqua El Ala (chabab Al Andalous, Ahmed Pirou, Mohamed Bajeddoub…), tous les genres seront représentés sur la scène casablancaise.Au total, ce sont près de 160 musiciens qui prendront part à cette manifestation qui a nécessité un budget de 1,6 million de DH, a indiqué Abdelhamid Es-Sbai, président de la rencontre, lors d’une conférence de presse mardi 22 novembre. Au programme également: conférences et journées portes ouvertes. Objectif: vulgariser la musique andalouse auprès des jeunes et des enfants. De même, le musée de musique andalouse de Fès déménage à Casablanca pour l’occasion. Les invités pourront y découvrir instruments de musique, tableaux et écrits divers. A signaler que l’Association des amateurs de la musique andalouse au Maroc a été fondée en 1958, à sa création, feu Hassan II, prince héritier à l’époque, fut membre fondateur. Son rôle: la sauvegarde et la diffusion de la musique andalouse. L’association compte plus de 800 membres actifs.A. E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc