×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Casablanca: Le CHU se dote d’un nouveau département d’oncologie

Par L'Economiste | Edition N°:1871 Le 08/10/2004 | Partager

. Il coûtera près de 48 millions de DH…. … Et sera construit sur 5.000 m2Le Centre hospitalier universitaire de Casablanca étoffe sa structure. Bientôt, il mettra en place un département d’oncologie en remplacement de l’actuel service d’oncologie. C’est une spécialité dédiée au diagnostic et au traitement des cancers qui permettra de prendre en charge les malades cancéreux. Les partenaires de ce projet, à savoir le ministère de la Santé, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, le Conseil régional de la métropole et le centre hospitalier Ibn Rochd, ont signé une convention à cet effet.Le département d’oncologie offrira différentes prestations. Et tout d’abord, il procédera, via une «unité de consultation», aux examens préliminaires et aux investigations prétraitement. Le patient aura ensuite à suivre le traitement proprement dit. Des structures externes viendront compléter les unités techniques de traitement. Elles consistent en particulier à procéder à des consultations externes et à des traitements via l’hôpital du jour doté d’une capacité de 10 lits. Celui-ci permet en effet de réduire le temps d’occupation du lit. Hospitalisation et intervention médicale (transfusion sanguine par exemple) ou chirurgicale se font le jour même. Conséquence: le patient quitte l’hôpital et libère le lit. Les patients, nouveaux venus, seront orientés vers les unités d’accueil dont dispose le département d’oncologie en fonction de leur état. Il y a ceux qui seront directement transférés vers les blocs de traitement (chimiothérapie et radiothérapie) et il y a d’autres qui seront dirigés vers la réanimation. Ceux des malades qui nécessiteront une chimiothérapie devront d’abord passer par des espaces de préchimiothérapie. Pour couronner le tout, l’oncologie se verra en plus dédier un bloc opératoire et un service de médecine nucléaire. Notons, au passage, que ce dernier, d’un coût de 4 millions de DH, a été financé par l’Agence internationale de l’énergie atomique. L’objectif de cette branche de médecine est de dépister les maladies cancéreuses et autres pathologies et de les traiter avant le stade de complications. En gros, le nouveau département d’oncologie occupera une surface de 5.000 m2. Il sera composé d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée et de deux étages. Le projet a déjà dépassé le stade de diagnostic de l’existant et l’étude du sol est effectuée par LPEE. Il en est à l’étape de la remise du CPS (cahier des prescriptions spéciales) à la direction du CHU. Mais il s’agit uniquement du CPS portant sur le lot 1 constitué de démolition, terrassement, gros œuvres, étanchéité, faux plafonds et revêtement.


Financement

Côté financement, le projet est doté d’un budget de 47,5 millions de DH. Les frais d’études en absorberont près de 1,5 million de DH, alors que les travaux de construction vont engloutir 18 millions de DH. Le reste, en l’occurrence 28 millions de DH, sera réservé à l’achat du matériel et des équipements médicaux. Cet argent sera injecté par les partenaires à raison de 24,5 millions de DH pour le ministère de la Santé, 2 millions de DH par la Fondation Mohammed V et à hauteur de 15 millions de DH par le Conseil régional et 2 millions de DH pour le CHU.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc