×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Casablanca: Hay Hassani à court d’argent

Par L'Economiste | Edition N°:2739 Le 20/03/2008 | Partager

. Il s’agit de combler le déficit du budget communalLes arrondissements de Casablanca sont négligés. La communication avec la mairie et la préfecture est au point mort. Les propos sont de Bouchta Jamaï, président de l’arrondissement de Hay Hassani. «Mais on garde espoir, car l’unicité de la ville est en cours de réalisation», relativise Jamaï. Cependant, ce dernier voudrait que les missions des arrondissements soient mieux définies. Par ailleurs, ces derniers souffrent de gros déficits budgétaires. «Ce qui entrave notre travail de proximité», explique le président de Hay Hassani. Et d’ajouter «que son équipe ne se contente pas des 5 millions de DH de subventions et essaie de trouver d’autres sources de financement». Car les chantiers sont nombreux. En effet, si la ville a financé, pour 22 millions de DH, la mise à niveau de la voirie, la construction de chaussées et d’équipements socioculturels, la population de Hay Hassani estime que ce n’est pas suffisant. Par ailleurs, le conseil préfectoral et la région ont apporté leur soutien pour la réalisation d’infrastructures socio-éducatives, comme le centre pour l’enfance en difficulté à Lissasfa qui a nécessité un budget de 3,6 millions de DH. C’est une infrastructure de première importance qui servira à donner un domicile à des enfants de la rue. . Défaillances de la CharteUne maison des jeunes est également prévue dans ce quartier populaire. Le quartier El Oulfa n’est pas en reste puisqu’un centre socioculturel y est programmé pour un montant de 3 millions de DH. La préfecture a aussi accouru à la rescousse de l’arrondissement Hay Hassani en le dotant de 6 millions de DH. Un montant qui est affecté à la construction d’un centre social polyvalent. Des projets qui restent en deçà des besoins. «Mais que faire. La Charte prive les arrondissements de la personnalité morale et, par conséquent, ils ne peuvent conclure des partenariats. Et même la subvention annuelle que nous donne le maire ne nous permet pas de faire face aux besoins», note Jamaï. Certes, la subvention est destinée uniquement au fonctionnement de l’arrondissement. Car la Charte est claire quand elle stipule que les arrondissements soumettent leur plan de développement à la ville pour programmation et financement. Mais, selon d’autres élus de Hay Hassani, «à part le revêtement de quelques voies, aucune de nos prévisions d’investissement n’a été prise en considération». Des 230 millions de DH estimés en besoins d’investissement, la ville n’a pu réaliser qu’un peu moins du tiers. La grosse part du budget, un peu plus de 50%, est bouffée par les salaires. Le reste va au paiement des sociétés en charge du nettoiement, d’espaces verts, de l’éclairage public, de la décharge, etc.A ces insuffisances budgétaires sur lesquelles bute le projet de l’unité de la ville, s’ajoutent, selon les élus, des défaillances de la Charte communale elle-même. «La Charte ne précise pas la notion des attributions de proximité. A ce jour, les présidents d’arrondissements disputent au maire l’octroi des autorisations de construction. Pas de ligne de démarcation entre les compétences de la ville et celles des arrondissements», tient à souligner Jamai. Les élus espèrent que les retouches que l’Intérieur apportera permettront de clarifier une Charte démentie par la pratique. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc