×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Rabat/INDH
Les députés sur le terrain

Par L'Economiste | Edition N°:2739 Le 20/03/2008 | Partager

. Plusieurs projets opérationnels Les représentants de la nation veulent en savoir plus sur l’état d’avancement du chantier de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). C’est dans ce cadre que le ministère de l’Intérieur a organisé, lundi dernier, une rencontre avec un groupe de conseillers et parlementaires auxquels des explications ont été données sur le déroulement de l’opération de l’INDH sur le plan national. Ils ont eu aussi droit à des visites sur le terrain pour leur permettre de s’enquérir du fonctionnement de certains projets réalisés dans le cadre de l’INDH. Ainsi, à Rabat, la délégation s’est rendue à la maison des filles Al Mouassat, située en plein cœur de l’ancienne médina. Quelque 800.000 DH ont été consacrés à l’aménagement et à l’augmentation de la capacité d’accueil de cet établissement. Ce dernier peut désormais accueillir 160 filles démunies et orphelines (contre 120 auparavant). Toujours à Rabat, la délégation s’est enquise sur place à la commune de Youssoufia des efforts déployés par la société civile en vue de promouvoir les activités génératrices de revenu au profit des jeunes et des femmes. C’est presque le même objectif recherché par les 4 autres projets déjà opérationnels visités par la délégation à Salé et à Témara. Ainsi pour Témara, on retient que le nombre de projets lancés entre 2005 et 2007 s’élève à 117 avec une enveloppe budgétaire de près de 71 millions de DH. La population bénéficiaire de ces projets est estimée à 190.400 personnes. En 2008, on table sur la mobilisation d’une enveloppe de plus de 32 millions de DH. Pour Salé, le programme a démarré en 2005 avec15 projets pour un coût de plus de 8 millions de DH. Pour la seule période 2006/2007, l’enveloppe a dépassé les 100 millions de DH avec près de la moitié réservée au programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain. Notons, par ailleurs, qu’après la réalisation de ces projets, il faut réfléchir à assurer leur bon fonctionnement dans l’avenir. Nour Eddine El AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc