×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Al-Hoceïma: Le pari du développement

Par L'Economiste | Edition N°:2739 Le 20/03/2008 | Partager

. Désenclaver 93.000 habitants du monde ruralComment stimuler les investissements dans la province d’Al-Hoceïma? Plusieurs ministres, dont Aziz Akhannouch, Mohamed Boussaid, Anis Birou et Abdeladim El Hafi, se sont penchés sur la question, samedi dernier, lors de la 1re rencontre sur l’investissement organisée dans la ville d’Al-Hoceima(1).La province d’Al-Hoceïma ne manque pas d’atouts: elle constitue le seul débouché sur la mer pour la région, draine d’importants transferts de MRE, dispose de ressources humaines dotées d’une importante expérience acquise à l’étranger et peut se targuer d’avoir un artisanat de renommée internationale.Après avoir été longtemps marginalisée et handicapée par son relief, la région d’Al-Hoceïma est aujourd’hui le théâtre de nombreux chantiers. En effet, un important schéma de développement y a été lancé en mars 2007, représentant un investissement total de 4 milliards de dirhams, avec, à la clé, la création de 25.000 emplois. L’objectif, à l’horizon 2015, est de multiplier par cinq le nombre de lits dans la région, qui devrait passer de 2.000 à 10.000 lits.Le site Cala Iris, situé à 80 km d’Al-Hoceïma, bénéficiera de la plus grosse enveloppe budgétaire, 3 milliards de dirhams, et s’étendra sur 339 ha. Il contribuera au développement d’une nouvelle zone balnéaire, avec une capacité d’hébergement de 10.000 lits.Pour sa part, la plage de Quemado bénéficiera d’un financement de l’ordre de 600 millions de dirhams destiné à la rénovation de l’hôtel Mohammed V. Souani, ancien site du Club Med, n’est pas en reste. Un important programme touristique et immobilier y sera réalisé. De plus, 3 unités hôtelières verront le jour dans la nouvelle cité de Bades. La Caisse de dépôt et de gestion (CGD) compte parmi les partenaires de choix du ministère du Tourisme dans la réalisation de ces projets.Le tourisme de montagne est un secteur sur lequel reposent beaucoup d’espoirs. Parmi les mesures d’accompagnement mises en œuvre pour stimuler ce créneau:l’Institut de formation hôtelière appelé à former annuellement 120 lauréats; l’organisation de festivals culturels internationaux; les sports nautiques tels que le kayak de mer dont le projet a été confié à la société Maroc Kayaking Tour…Au cours des quatre dernières années, 54 dossiers d’investissement ont été agréés par les autorités compétentes, d’une valeur de 2,2 milliards de dirhams, qui permettront la création, à terme, de 3.959 emplois. Les secteurs du Tourisme et de l’Habitat se sont taillé la part du lion. Les investissements dans le secteur de l’Habitat ont fait un réel bond, passant de 442 dossiers, en 2004, à 895 en 2007. Le montant des projets présentés aux comités techniques s’élève à 1,69 milliard de DH en 2007, contre 312 millions de DH en 2006 et 107 millions en 2004.Au chapitre des infrastructures, plusieurs projets sont lancés pour assurer le décollage économique de la région et la requalification du secteur du transport, accélérer le désenclavement du monde rural qui représente 93.000 habitants et 100 douars… La pêche étant l’activité principale de la ville d’Al-Hoceïma, 5e position au niveau national au point de vue rendement halieutique, le port a connu récemment des travaux d’extension. Objectif: doter le port d’une nouvelle darse (partie intérieure des ports où il n’y a pas de marée), avec un plan d’eau d’une superficie de 11 ha environ, d’un terre-plein de 3 ha et d’une gare maritime. L’artisanat compte aussi au nombre des activités qui revêtent un intérêt vital pour la région d’Al-Hoceïma, principalement dans certains centres traditionnels comme Taghzout, Béni-Ahmed… Le plan de développement au titre de la Vision 2015 s’articule autour de cinq axes: créer un tissu dynamique avec des opérateurs forts, développer des PME structurées, assurer un revenu aux artisans du monde rural, contribuer à l’accroissement du revenu des artisans autonomes, mettre en place des mesures d’accompagnement. Dans le secteur de l’industrie, plusieurs opportunités d’affaires s’offrent aux investisseurs: création d’unités de pisciculture, d’équipement de navires de pêche, de conditionnement et de congélation de poisson, de transport touristique en mer et de sports nautiques…Une zone industrielle a été créée à Aït Youssef Ben Ali, d’une superficie de 55 ha pour donner un coup de fouet au décollage industriel de la province d’Al-Hoceïma. Le prix? 100 dirhams le m2. Avis aux investisseurs. Hassan El ARIF---------------------------------------------------------------------------(1) Initiative de l’Association du Rif pour la solidarité et le développement

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc