×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Bush tente de remonter la pente des sondages

Par L'Economiste | Edition N°:1869 Le 05/10/2004 | Partager

Inquiet devant la montée dans les sondages de son adversaire à l’élection présidentielle, John Kerry, le président américain George W. Bush a subitement décidé de faire aujourd’hui un grand discours politique, a rapporté mardi 5 octobre le Washington Times, citant le porte-parole de la Maison-Blanche, Scott McClellan.Dans un rare changement de dernière minute, le président a décidé de remplacer un discours prévu sur la médecine par “un discours important”, selon la Maison-Blanche, portant essentiellement sur les deux thèmes centraux de la campagne, la lutte contre le terrorisme et l’économie. Le président espère ainsi réfuter les accusations portées par John Kerry à son encontre, notamment lors du débat télévisé de jeudi dernier, ajoute le journal. Et si le président des Etats-Unis s’inquiète, c’est en raison des résultats des sondages actuels (New York Times/CBS News). En effet, les deux candidats dans la course à la Maison-Blanche, George W. Bush et John Kerry, sont au coude à coude, chacun bénéficiant de 47% des intentions de vote.Si 51% déclarent faire confiance à George W. Bush en cas de crise internationale, les Américains émettent toutefois des doutes quant à la politique de Bush en Irak, une majorité de personnes interrogées estimant que les Etats-Unis sont intervenues trop tôt et que l’administration a mal évalué les conséquences de la guerre, selon ce sondage, ajoute le Times. Du côté de l’autre candidat, 41% des personnes sondées ont dit faire confiance dans la capacité de Kerry à gérer une crise internationale, contre 32% avant le premier débat télévisé l’ayant opposé à George W. Bush la semaine dernière, selon le Times. Et près de 39% disent faire confiance à Kerry pour prendre les bonnes décisions afin de les protéger d’une attaque terroriste, soit une hausse de 13%.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc