×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Bush à quelques jours de sa présentation officielle: des mesures en faveur des classes moyennes

Par L'Economiste | Edition N°:14 Le 30/01/1992 | Partager

M.Bush propose une réduction d'impôts de 50 milliards de Dollars pour relancer l'économie américaine.
A quelques jours de sa présentation officielle, ce dernier s'apprête à évoluer sur une corde raide, politique et financière en plaçant la «midle classüs» au coeur de sa sollicitude. En effet un accent particulier est porté sur les familles à enfants, avec incitations fiscales à l'achat de logement, des déductions ou crédits d'impôts pour encourager la souscription de contrats d'assurance maladie, et enfin des encouragements à l'épargne et à l'investissement.
Les premiers détails de ce plan d'ensemble donnent une idée des difficultés du président, qui veut «courtiser» la classe moyenne sans augmenter la fiscalité des plus hauts revenus, alors que la plupart des démocrates envisagent volentiers de taxer les plus riches. la baisse d'impôt prévue se ferait sous forme d'une augmentation des déductions actuellement possibles. Le gain annuel serait donc plus élevé pour les revenus soumis aux plus forts d'imposition. Les familles aux revenus supérieurs à 150.000 Dollars par an ne seraient pas touchées par la mesure, mais les revenus inférieurs à 500 Dollars, non plus, ce qui indique suffisamment le segment de population visé en cette année électorale.

Le coût budgétaire de l'ensemble représenterait une enveloppe de 50 milliards de Dollars répartis sur cinq ans.
Cette réduction des impôts sera financée par des coupes supplémentaires du budget de la défense, allant au delà de celles déjà annoncées par l'administration, mais aussi par l'élargissement de l'assiette fiscale puisque la baisse de l'impôt encouragera les transactions.
Cependant des logiques contradictoires s'affrontent: la relance économique contre le déficit budgétaire, la récession contre l'élection, et les démocrates contre les républicains.
En effet, l'une des difficultés, de l'application de cette relance par la réduction des impôts, sera de faire admettre au congrès démocrate des mesures en partie déjà proposées par l'administration républicaine, et refusées.

LeÏla TRIKI.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc