×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2383 Le 16/10/2006 | Partager

. Le Nobel de la paix au «banquier des pauvres»Le prix Nobel de la paix a été conjointement attribué vendredi 13 octobre au Bangladais Muhammad Yunus et à sa banque spécialisée dans le microcrédit, la Grameen Bank, mettant en lumière le lien entre la lutte contre la pauvreté et la sécurité. «Une paix durable ne peut pas être obtenue sans qu’une partie importante de la population trouve les moyens de sortir de la pauvreté», a déclaré Ole Danbolt Mjoes, le président du comité Nobel, en expliquant le choix opéré parmi les 191 candidats en lice. «Le microcrédit est un de ces moyens», a-t-il ajouté. Surnommé le «banquier des pauvres», Muhammad Yunus, brillant économiste, a fondé la Grameen Bank, première banque au monde à pratiquer le microcrédit en faveur de personnes totalement insolvables. Fondée en 1976, la Grameen Bank a obtenu le statut de banque en 1983. Seule condition pour y adhérer: les demandeurs doivent emprunter par groupes de cinq et s’épauler pour les remboursements. . OMS: Sus aux nouvelles formes de tuberculose Des experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et spécialistes de la santé des pays d’Afrique australe se réunissent cette semaine à Johannesburg pour étudier une nouvelle forme virulente de tuberculose.  A l’initiative du ministère sud-africain de la Santé, cette rencontre de deux jours, qui débutera mardi 17 octobre, sera consacrée à l’émergence de tuberculoses pharmacorésistantes virulentes, la tuberculose MR (tuberculose à bacilles multirésistants), et la tuberculose XDR-TB («Extensive» ou «Extreme Drug resistant tuberculosis»). Elle doit permettre de «consolider et revoir les stratégies nationale et régionale, et de mettre en place des plans d’action» en Afrique australe contre les formes de turberculoses pharmacorésistantes, selon le ministère.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc