×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2268 Le 04/05/2006 | Partager

. Amendes pour entente illégaleLa Commission européenne a infligé mercredi 3 mai des amendes d’un montant total de 388,128 millions d’euros à sept entreprises chimiques pour avoir participé à une entente illégale dans le secteur des agents blanchissants entre 1994 et 2000. Cette amende collective est la plus forte imposée depuis 3 ans et demi. C’est le belge Solvay qui devra verser l’amende la plus élevée (167 millions d’euros). L’entreprise hérite en outre d’une partie de l’amende de 58 millions d’euros infligée à la société Ausimont, qui à l’époque des faits appartenait à l’italien Edison mais qu’elle a depuis rachetée. Viennent ensuite Total (78,7 millions d’euros), Akzo Nobel (25,2 millions d’euros), FMC (25 millions d’euros), Kemira (33 millions d’euros) et Snia (1 million d’euros).. USA/UE: Les négociations «ciel ouvert» retardées Les Etats-Unis vont retarder de 2 mois au moins toute décision sur un assouplissement des règles concernant le contrôle de leurs compagnies aériennes, ce qui barre la route à un accord de «ciel ouvert» avec l’UE, a indiqué mercredi 3 mai l’International Herald Tribune. L’administration américaine a décidé de reporter sa décision et d’amender son projet face à une forte opposition venant du Congrès comme des syndicats. . France/pôles de compétitivité: 73 projets retenusLe gouvernement français a annoncé mardi 2 mai avoir retenu 73 projets de recherche et développement dans le cadre des pôles de compétitivité, pour un financement par l’Etat de l’ordre de 115 millions d’euros. Les pôles, qui ont l’ambition de renforcer la place de la France en matière d’innovation, visent à mettre en réseau entreprises, centres de formation et unités de recherche publiques ou privées. Ils concernent notamment les biotechnologies, la santé, les nanotechnologies, l’électronique ou la «voiture du futur». . L’Onu dévoile sa stratégie antiterrorismeKofi Annan a dévoilé, le 3 mai, une stratégie de lutte de l’Onu contre le terrorisme international. Elle s’articule selon un axe baptisé les «5 D»: dissuader le peuple de recourir au terrorisme, dénier aux terroristes les moyens de mener des attentats, décourager les Etats à soutenir le terrorisme, développer la capacité des Etats à lutter contre le terrorisme et défendre les droits de l’homme. Le rapport Onusien évite toutefois de définir le terrorisme. Une définition qui reste sujette de profondes divergences entre les pays membres de l’Onu, et particulièrement par les nations du Moyen-Orient où ceux qui sont considérés comme terroristes par les uns sont définis comme «combattants de la liberté» par d’autres. . Iran/nucléaire: Le CCG discute d’un plan d’urgenceDes responsables arabes du Golfe ont entamé, le 2 mai, une réunion de deux jours à Ryad pour discuter d’un plan d’urgence en cas d’accident nucléaire, a déclaré un responsable du Conseil de coopération du Golfe (CCG). La réunion intervient alors que les tensions entre l’Occident et l’Iran sont de plus en plus vives en raison du programme nucléaire iranien controversé. Par ailleurs, le vice-président et chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Gholam Reza Aghazadeh, a annoncé le 3 mai «la découverte d’un important gisement d’uranium à ciel ouvert du sud de l’Iran ».. Les banques chinoises souffrent de créances douteusesSelon un rapport du cabinet Ernst and Young, «le montant total des créances douteuses en Chine atteindraient quelque 900 milliards de dollars». Les quatre grandes banques d’Etat -Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), China Construction Bank (CCB), Bank of China et Agricultural Bank of China- ont, à elles seules, pour 358 milliards de dollars de mauvais prêts. «C’est plus du double des estimations officielles», écrit le journal britannique Financial Times. De précédentes estimations occidentales avaient chiffré à environ 232 milliards de dollars les créances douteuses en début 2004, à 75% ou 80% détenues par les quatre grandes banques d’Etat. En 2002, Ernst and Young avait lui-même estimé à 480 milliards le total des créances douteuses. La nouvelle estimation résulte notamment d’un accès élargi à l’information sur le secteur.. Deutsche Bank: Bénéfice recordLa banque allemande, la Deutsche Bank, a réalisé un premier trimestre record. Sur les trois premiers mois de l’année, l’institut de Francfort a dégagé un bénéfice net en hausse de 55% sur un an à 1,71 milliard d’euros. Le bénéfice imposable est en progression de 46% sur un an, soit 2,6 milliards.L’ensemble de ses revenus ont atteint 8 milliards d’euros, soit une progression de 21% sur un an. «Ces chiffres ont été réalisés grâce aux résultats record dans la division PCAM (clients particuliers et gestion d’actifs) et dans la banque d’investissement», a affirmé le 3 mai le patron de la Deutsche Bank, Josef Ackermann.. Opep: Le prix du «panier» pulvérise son record à 68,40 dollarsLe prix du «panier» de onze bruts mondiaux, qui sert de référence à l’Opep, a battu mardi 2 mai son record historique de plus d’un dollar, à 68,40 dollars (USD) le baril, a annoncé le cartel mercredi 3 mai dans un communiqué publié à son siège de Vienne. Le prix du panier, qui est toujours publié avec un jour ouvré de décalage par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a augmenté de 2,16 dollars entre lundi et mardi derniers, atteignant 68,40 dollars et battant de 1,03 dollar son précédent record de 67,37 dollars établi le 24 avril. Les opérateurs redoutent que l’Iran, qui exporte 2,7 millions de barils par jour, ne réduise ses exportations en riposte à d’éventuelles sanctions internationales relatives à son programme nucléaire.Le marché restait également tendu en raison d’une production toujours perturbée par des attaques rebelles au Nigeria ainsi que d’inquiétudes concernant l’approvisionnement en essence aux Etats-Unis pour la saison des grands départs. Créé en 1982 et rendu public depuis 1987, le panier inclut les bruts des 11 pays membres de l’Opep et sert de référence au cartel pour sa politique de production.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc