×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3369 Le 24/09/2010 | Partager

. Inditex: +68% de bénéficesLe groupe espagnol Inditex, propriétaire de la chaîne de prêt-à-porter Zara, a fait état mercredi dernier d’une hausse de 68% de son bénéfice net au premier semestre, nettement supérieure aux attentes, grâce à des effets de change positifs et à un rebond de la demande. Le confectionneur a ainsi publié un bénéfice net semestriel de 628 millions d’euros, alors que les analystes anticipaient 573 millions seulement.Le chiffre d’affaires net du groupe s’est établi à 5,525 milliards d’euros au premier semestre, et la marge brute est ressortie à 59,4% des ventes. «La surprise est dans la marge brute», commente Anne Critchlow, analyste à la Société générale. «C’est en partie dû aux effets de change, mais cela montre également une reprise de la consommation». Le groupe a été épargné par le ralentissement économique que subit l’Espagne, où Inditex réalise environ un tiers de son chiffre d’affaires.. La Grande-Bretagne mise sur l’éolien offshore La Grande-Bretagne a inauguré hier la plus grande ferme éolienne (100 éoliennes) en mer au monde. La plateforme offshore doit donc permettre d’alimenter plus de 200.000 foyers britanniques en électricité, avec une puissance de 300 mégawatts à plein rendement. D’un montant de 780 millions de livres (910 millions d’euros), le chantier de Thanet a pris 2 ans de retard à la suite de problèmes techniques sur des éoliennes Vestas et a été repris en cours de route par l’électricien suédois Vattenfall, note le quotidien français Les Echos. Il s’agit donc de l’un des 15 projets attribués fin 2003 par le gouvernement britannique. Comme de plus en plus de pays, la Grande-Bretagne mise en effet sur cette énergie verte pour réduire ses émissions de carbone. Elle entend aussi compenser ainsi le déclin du pétrole de la mer du Nord.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc