×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:1927 Le 29/12/2004 | Partager

. Entretien de Benaïssa avec le secrétaire général du CEN-SADLes activités et les programmes de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) ont été au centre d’un entretien, le 27 décembre à Rabat, entre Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et Mohamed Al Madani Al Azhari, secrétaire général de la CEN-SAD. Les deux parties ont également évoqué plusieurs questions se rapportant notamment à l’émigration, la sécurité dans la région, la lutte antiacridienne, la sécurité alimentaire et à la coopération économique et culturelle entre les pays membres.Le SG de la CEN-SAD, actuellement en visite au Maroc à l’invitation de Benaïssa, aura des rencontres avec plusieurs responsables marocains, portant notamment sur la coopération entre les deux parties et les programmes et activités de l’organisation. . Maroc-Libye: Coopération dans les Habous Un programme exécutif de coopération dans le domaine des Habous et des Affaires islamiques, pour les trois prochaines années, a été signé, 27 décembre à Rabat, entre le Maroc et la Libye. L’accord porte notamment sur l’échange de recherches, d’ouvrages et de revues traitant des études islamiques et du patrimoine arabe, ainsi que sur la sauvegarde, la publication et l’inventaire des livres et manuscrits sur le patrimoine islamique, tâches qui seront assurées par une commission mixte. Il prévoit également l’échange de visites, d’expertises et informations entre les ouléma et experts des deux pays concernant, entre autres, l’organisation du pèlerinage, la collecte de la Zakat, la gestion des habous et des recettes générées par les biens du waqf, ainsi que la possibilité d’établir des projets communs en la matière.. Al Hoceïma: HôpitalLes services sanitaires dans la province d’Al Hoceïma ont été dernièrement renforcés par l’inauguration d’un hôpital dans le cercle de Beni Boufrah à 54 km au nord-ouest d’Al Hoceïma. Cet hôpital dispose d’une capacité de 20 lits, dont 15 destinés à la médecine générale et 5 au service de maternité. . Settat: ForumL’Association de soutien au programme de mise à niveau sociale de la région Chaouia-Ourdigha a organisé les 27 et 28 décembre à Settat, le 3e forum du programme de mise à niveau sociale sous le thème “La situation des droits des personnes aux besoins particuliers entre conventions nationales et internationales”. Initié en collaboration avec le secrétariat d’Etat chargé de la Famille, de l’Enfance et des Personnes handicapées, ce forum vise la révision des conventions nationales en la matière pour davantage d’efficacité et la consécration de la culture d’indépendance chez les personnes aux besoins particuliers.. Guelmim: Alliance socialisteL’année 2005 sera “l’année de l’intégration” pour l’Alliance socialiste, a affirmé Issa Ouerdighi, secrétaire général du Parti socialiste démocratique (PSD), lors d’une rencontre organisée, dimanche dernier, par le comité provincial du PSD à Guelmim. Dans ce cadre, une conférence sera organisée au cours du mois de mars prochain destinée à l’adoption d’une plate-forme politique de l’Alliance. Le secrétaire général a formulé le vœu de voir un congrès d’unification et d’intégration se tenir avant décembre 2005.. C’est toujours bon de s’arrêterSi la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est irréversible, le simple fait d’arrêter de fumer permet néanmoins de stabiliser le handicap respiratoire. Car après l’arrêt du tabac, l’inflammation bronchique diminue.De nombreux fumeurs souffrent d’une BPCO, souvent sans la reconnaître. Car les symptômes de cette maladie -accès de toux, besoin de cracher, essoufflement...- sont trop souvent banalisés. Perçus comme normaux par les accros à la cigarette, ils traduisent pourtant une maladie très sérieuse. Une étude sur 33 fumeurs réguliers souffrant de BPCO a montré, en effet, que le simple arrêt du tabac permettait de réduire considérablement l’inflammation bronchique.. Le radon, responsable de 9% des décès par cancer du poumon en Europe Le radon, gaz radioactif d’origine naturelle qui peut s’accumuler dans l’air des habitations, est responsable de 9% des décès par cancer du poumon en Europe, selon une étude portant sur neuf pays européens. Le radon accroît les effets négatifs du tabac. A exposition égale, le risque de cancer du poumon est environ vingt-cinq fois plus élevé pour les fumeurs que les personnes n’ayant jamais fumé, soulignent les auteurs de ces travaux publiés cette semaine par la revue britannique British Medical Journal.. Moins on dort, plus on mangeSelon les résultats de deux études publiées simultanément, le manque de sommeil stimule l’appétit et diminue la sensation de satiété. Ce phénomène pourrait tout simplement être lié à l’augmentation de l’obésité. Aujourd’hui, nous dormons deux heures de moins qu’il y a une cinquantaine d’années. Or, la restriction de sommeil peut se répercuter sur les hormones régulatrices de l’appétit. C’est ainsi qu’une équipe de chercheurs américains s’est intéressée à la ghréline et la leptine.La ghréline est une hormone produite par l’estomac, qui stimule l’appétit. La leptine est une hormone produite par les adipocytes (les cellules graisseuses), qui inversement stimule la satiété. Le taux de ces hormones, ainsi que les habitudes de sommeil de 1.000 volontaires âgés de 30 à 60 ans, ont été étudiés durant une période de cinq ans. Une augmentation de 15% de la ghréline et une diminution de 15,5% de la leptine sont observées chez les sujets dormant en moyenne cinq heures, par rapport à ceux qui font des nuits de huit heures.. Des globules rouges produits en laboratoireDes chercheurs français ont réussi à produire à grande échelle, en laboratoire, des globules rouges normaux similaires à ceux naturellement présents dans le sang, à partir de cellules souches. L’équipe du Pr Luc Douai (laboratoire d’hématologie, hôpital Trousseau, Paris) dont les travaux sont publiés par Nature Biotechnology (groupe des revues Nature) a ainsi obtenu “près de 2 millions de jeunes globules rouges fonctionnels à partir d’une seule cellule souche sanguine humaine”. Les globules rouges (ou “hématies”) véhiculent l’oxygène dans le sang. Ces cellules sanguines ont la particularité d’expulser leur noyau en arrivant à maturité. Leur durée de vie est en moyenne de 120 jours.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc