×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:1811 Le 14/07/2004 | Partager

. Un centre d’hémodialyse à LaâyouneLe centre régional d’hémodialyse de Laâyoune ouvrira ses portes prochainement. Réalisé sur une superficie de plus de 1.000 m2, dont 500 m2 couverts, ce projet a nécessité une enveloppe d’environ 2,5 millions de DH, dont un million pour l’équipement. Ce centre d’une capacité d’accueil de soixante malades dispose de 22 appareils d’hémodialyse, dont 5 fournis par le ministère de la Santé et 3 par SAR le Prince Soltane Ibn Abdelaziz. Les travaux sont actuellement en cours d’achèvement. . Une remorque surchargée et sans freins! Ayant établi qu’elle circulait en surcharge, sans freins et sans être assurée, la remorque d’un autocar parti de Belgique à destination du Maroc où il est immatriculé a été consignée par la justice française. C’est ce qu’a révélé lundi dernier une source judiciaire à Poitiers, selon l’AFP.Suite à un contrôle effectué récemment à la sortie sud de Poitiers, des policiers ont constaté que les chauffeurs d’un bus garé changeaient avec une roue de secours non conforme un pneu éclaté de la remorque qui avait un autre pneu crevé. Des vérifications ont montré que le poids net de la remorque (4,6 tonnes) dépassait largement la charge réglementaire (3,5 t). Pis encore, elle ne disposait pas de freins en bon état de marche et n’était pas assurée.Aussitôt, le parquet de Poitiers a fait saisir et consigner la remorque, louée dans le nord de la France. Selon, le substitut du procureur de la République à Poitiers, Gilles Finkelstein, le chef de l’entreprise de transports, une société basée au Maroc, devra s’expliquer devant la justice française.. Les stratégies de lutte contre l’analphabétismePour parfaire la lutte contre l’analphabétisme, il faut établir des liens entre les enseignements formel et non formel. C’est le principal message dégagé d’une journée d’études, tenue récemment à Rabat sur le thème «les projets de lutte contre l’analphabétisme». Lors de cette manifestation, les participants n’ont pas omis de souligner l’importance de faire participer les associations au financement et à la mise en application des programmes de lutte contre l’analphabétisme. . Maroc-Espagne : Assistance judiciairePour renforcer l’assistance aux Marocains qui font l’objet de poursuites judiciaires devant les tribunaux espagnols, un accord a été signé récemment entre la Fondation Hassan II pour les Marocains résidents à l’étranger (MRE) et le barreau de Madrid. Ainsi, les Marocains poursuivis par la justice espagnole, peuvent exercer pleinement leur droit à la défense, à un procès équitable et à utiliser les voies de recours appropriées. Cet accord prévoit également la réalisation d’études scientifiques sur les causes de la délinquance au sein de la communauté marocaine et la situation des détenus et des condamnés. . Maroc-Jordanie: Priorité au secteur privéIl faut tirer profit des avantages offerts par l’accord d’Agadir portant sur la création d’une zone de libre-échange entre le Maroc, la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie. Tel est le message véhiculé par Salahedine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, lors de son entretien avec Nabil Acharif, ambassadeur de Jordanie à Rabat. A noter que la Jordanie a aussi un ALE avec les USA. A ce sujet, le Maroc souhaite renforcer le partenariat privé.. La gestion des catastrophes Une session de formation dans le domaine de la gestion des catastrophes sera organisée, du 22 au 29 juillet à Marrakech. Quelque 400 membres du Croissant Rouge Marocain (CRM) et cadres des associations du Croissant Rouge de Tunisie, de Libye, d’Algérie, d’Egypte et du Qatar, devront y bénéficier. Cette manifestation a pour objectif de développer les capacités des équipes d’intervention dans le domaine de la gestion des désastres. Elle s’inscrit dans le cadre du développement des capacités du plan de réhabilitation.❏. Tétouan: Festival des arts et culturesLe festival de Tétouan de la culture et des arts sera organisé du 17 au 23 juillet sous le thème «Dialogue entre cultures». Visant à la promotion de la scène culturelle et artistique de la région, cette manifestation sera marquée par un spectacle carnavalesque de rues qui réunira plusieurs troupes d’arts populaires (aissaoua, gnaoua, dakka marrakchia, derkaoua...). Un concert de flamenco animé par une formation espagnole marquera également l’événement. Au menu aussi, des expositions picturales collectives, des soirées poétiques, des chorégraphies, un colloque sur le dialogue des cultures et une soirée sur les traditions de Tétouan. Cette manifestation est initiée par l’Association du festival de Tétouan d’arts et culture (AFAC).. Chefchaouen: Chants et lumièresLa première édition du festival «Chants et lumières» de la ville de Chefchaouen sera organisée du 15 au 17 juillet avec le soutien de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces du Nord (APDN). Cet événement musical se veut une manifestation originale, s’articulant autour de nombreux concerts et spectacles donnés par des groupes de musiciens nationaux et étrangers. Cette rencontre répond aux sollicitations de la société civile, des opérateurs économiques locaux, des professionnels du tourisme et des autorités de la province et de la municipalité de Chefchaouen.. Tanger: Festival de musique et des artsSous le signe «Création et communication», la première édition du festival international de musique et des arts aura lieu du 23 juillet au 15 août à Tanger. Organisée par la société Nord Loisir, cette initiative se veut une contribution, à la fois, à la réhabilitation de l’image de marque de Tanger, qui fut et reste encore, un lieu de prédilection pour les artistes et les intellectuels de tous bords, et au rayonnement culturel, artistique et touristique de la cité. Cet événement connaîtra la participation de plusieurs poètes, artistes et musiciens marocains et étrangers.. Fès: ArtisanatL’assemblée générale de la Chambre d’artisanat de la région Fès-Boulemane s’est tenue lundi dernier à Fès, en session ordinaire. C’était l’occasion pour appeler à la révision et l’actualisation des règles et lois régissant le secteur de l’artisanat. L’assemblée a examiné les causes qui en entravent le développement, en particulier la cherté des matières premières, la hausse des impôts et la concurrence des produits étrangers et ceux de la contrebande.Au cours de cette réunion, l’assemblée a adopté à l’unanimité le procès verbal de la session précédente, le compte administratif de l’exercice 2003 dont les recettes s’élèvent à 7.960.500 DH, les dépenses à 4.085.312 DH et l’excédent budgétaire à 3.875.183 DH. . Fès: Unités industriellesLa wilaya de Fès abrite 600 unités industrielles, occupant ainsi la deuxième place au niveau national, indique un document du Centre régional des investissements (CRI). Ces unités opèrent dans les domaines du textile (240 unités), de l’agro-alimentaire (158), de la chimie et parachimie (102), du métal-mécanique (73) et celui de l’électricité et l’électronique. D’après ce document publié sous le titre «Fès Boulemane, une région en action», la wilaya occupe le 4ème rang en ce qui concerne le nombre d’emplois crées (28.000 soit 7% au niveau national), le 6ème rang au niveau de la production nationale, le 7ème quant aux exportations et le 8ème pour les investissements industriels.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc