×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Barid Al-Maghrib poursuit sa cure de jouvence

Par L'Economiste | Edition N°:1557 Le 09/07/2003 | Partager

. Plusieurs projets visant l'intégration des NTI sont en cours de finalisation. A fin 2002, l'entreprise a accusé une baisse de son résultat net de 41%Comme nous l'annoncions dans notre édition du 4 juillet, la santé financière de Barid Al-Maghrib (BAM) à fin 2002 n'est pas très florissante. Cette année a été, en effet, marquée par une baisse des bénéfices de 41% en passant de 153 millions en 2001 à 91 millions de DH. “Cette baisse vient suite à une charge non courante de 100 millions de DH relative aux indemnités de départs volontaires”, a tenu à souligner Mohamed Wakrim, directeur général de l'entreprise et ce, lors d'un point de presse organisé lundi 7 juillet. Toutefois, la baisse du résultat net a été contrebalancée par une hausse de 10% des actifs de Barid Al-Maghrib. Ces derniers sont passés de 8,77 millions de DH en 2001 à 9,66 millions en 2002. Le chiffre d'affaires qui s'est établi à 1,120 milliard de DH en 2002 a enregistré entre 1998, date de la création de BAM(1) et l'exercice écoulé, une augmentation de plus de 45%, soit une croissance annuelle moyenne de près de 9%. Rappelons que l'entreprise opère dans trois métiers, le courrier, la messagerie et les services bancaires de la Poste. Mais, depuis deux années, la vieille dame a démarré une opération de lifting visant à moderniser ses outils de gestion. “Ces deux dernières années ont été marquées par le démarrage et la mise en service de certains projets axés principalement sur les nouvelles technologies”, a souligné Wakrim. L'objectif recherché est de permettre à la poste marocaine d'optimiser son réseau et de diversifier les prestations offertes à la fois au grand public et aux entreprises. Trois projets ont été lancés dans ce sens. Il s'agit en premier de Barid Ghad visant la restructuration de l'entreprise et la modernisation de ses outils de gestion. Démarré en 2000, ce programme qui a été achevé en 2002 permet notamment de définir la nouvelle stratégie de l'entreprise ainsi que les nouvelles structures et modes de gestion. Deux autres projets ont été développés dans le cadre de l'intégration des NTI dans les métiers de BAM. Il s'agit du Courrier Hybride qui combine le traitement électronique des données et la livraison physique des documents en proposant aux entreprises un service intégré. “Sur le plan pratique, le dépôt du fichier électronique s'effectue à la Poste qui le route électroniquement vers son centre d'édition le plus proche du destinataire pour édition et mise en pli avant la distribution par le facteur”, est-il expliqué auprès de BAM. Ce service sera opérationnel sur le plan commercial en janvier 2004. Le développement des services bancaires et de bancassurances n'est pas en reste dans les projets de BAM. Ainsi, 50 GAB seront implantés à partir de septembre 2003 et 75.000 cartes seront ainsi distribuées. Barid Al-Maghrib vise à atteindre 200 GAB en 2005.Fédoua TOUNASSI--------------------------------------------------(1) Barid Al-Maghrib a été créé en 1998 suite à l'entrée en vigueur de la loi 24-96 et la séparation des secteurs des Postes et Télécoms.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc