×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

BAD: un milliard de crédits à la BCM, la BCP, la BMCE et le CIH

Par L'Economiste | Edition N°:20 Le 12/03/1992 | Partager

Le Président de la Banque Africaine de Développement, M. Babacar Ndiaye a procédé le 5 Mars à la signature des accords de prêts et de garantie bénéficiant d'une part au Trésor pour un montant de 920 millions de Dirhams et d'autre part à quatre banques BCM, BCP, BMCE et CIH pour un montant de 1,1 milliard de Dirhams. Le Président de la BAD a également signé un accord de prêt de 1.600 millions de Dirhams destiné au financement du projet d'irrigation du périmètre des Doukkala.


LES accords signés le 5 Mars rentrent dans le cadre du soutien financier de 422 millions de Dollars apporté par la BAD aux réformes structurelles entreprises par le Maroc et aux programmes d'investissement public et privé. Le prêt en faveur du Trésor a pour objet de soutenir le développement du système financier notamment par la mise en place d'instruments de contrôle indirect de la monnaie et du crédit, la libéralisation des taux d'intérêts et la modernisation du cadre juridique régissant l'activité bancaire. Ce prêt qui servira également à financer les importations des biens et services, sera remboursé en vingt ans dont un différé d'amortissement de cinq ans. Les prêts au bénéfice des quatre banques visent le renforcement de leurs ressources afin de leur permettre d'accroître les crédits à long et moyen terme au profit des PME dans les secteurs industriels, agro-industriel et touristique, sources potentielles de création d'emplois. Le montant total de ces lignes de crédit s'élève à 129 millions de Dollars. Ce qui porte le montant total des prêts octroyés au Maroc sous forme de lignes de crédit à 459 millions de Dollars y compris celles octroyées antérieurement à la BNDE et la CNCA.

Projet d'irrigation des Abda-Doukkala


Près de 44% des sommes relatives aux accords de prêts signés Jeudi dernier soit 186 millions de Dollars sont destinés à l'irrigation du périmètre des Doukkala. Le projet d'aménagement vise notamment à rentabiliser les investissements publics déjà réalisés, à renforcer le potentiel national en terres irrigables (64.000Ha), à accroître l'autosuffisance alimentaire du pays notamment en céréales, sucres et produits laitiers... et à résorber le chômage dans une région très peuplée par la création de quelques 35.000 emplois directs et indirects. La première tranche du projet qui sera mise en oeuvre par l'ORMVAD et dont la réalisation est prévue sur une période de 5 ans -de 1992 à 1996- est estimée à 3.600 millions de Dirhams hors impôts et taxes. La BAD financera la majeure partie du projet aux côtés de la BEI et le FADES.
Au niveau des conditions de remboursement du prêt, le taux d'intérêts est variable, la durée est de 20 ans dont 6 ans de différé. La commission d'engagement est de 1% par an calculé à compter du 60ème jour suivant la date de signature sur le montant non décaissé.

Les interventions de la BAD au Maroc


Le Maroc est classé parmi les principaux bénéficiaires des interventions du groupe de la BAD. Le niveau d'engagement de la BAD au Maroc est le plus important en Afrique et s'établit à fin 1991 à 1,611 milliard de Dollars. Avec ces nouveaux accords, les interventions du groupe de la BAD (BAD, FAD, FAT) se chiffrent à 2 milliards 33 millions de Dollars. Depuis 1970, date du début des activités de la BAD au Maroc, jusqu'au 31 Janvier 1992, le groupe de la BAD a financé 41 opérations, dont 37 au titre de la BAD et 3 au titre du FAD. Concernant la répartition sectorielle des engagements globaux, l'agriculture apparaît comme le secteur d'intervention prioritaire de la BAD et du FAD. Au Maroc, près de 40% des engagements globaux de la BAD ont été consacrés à l'agriculture. Les interventions de la banque dans ce secteur ont pris la forme notamment de co-financement des barrages et des projets de développement rural et mise en valeur agricole. Tout en poursuivant son rôle tourné vers le financement de projets, la BAD apporte son appui au projet d'assainissement financier et au programme d'ajustement structurel.
Le Maroc est l'un des pays fondateurs de la BAD. Il participe à son capital pour 56.977 actions soit environ 3,8% du capital souscrit de la banque.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc