×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Autoroute Settat-Marrakech: Phase pratique

Par L'Economiste | Edition N°:1703 Le 12/02/2004 | Partager

. Un viaduc, deux ponts et deux échangeurs seront construits dans un premier temps. Les travaux de réalisation se dérouleront en trois étapes Les avis d'appel d'offres pour la réalisation d'ouvrages d'art sur l'autoroute devant relier Settat à Marrakech ont été lancés. Ils concernent, d'une part, les travaux de construction d'un viaduc sur Oued Oum Errabiâ. L'oued qui traverse le territoire des provinces de Kalaât Essraghna et de Settat doit être enjambé pour permettre l'installation d'infrastructures destinées à recevoir les canalisations notamment d'eau potable. D'autre part, les appels d'offres intéressent également la construction d'un pont sur Oued Zouar et un pont sur Oued Benguerir. La réalisation de ces deux ouvrages d'art a été rendue nécessaire parce que le tracé de la future autoroute traverse toute cette région. Les deux oueds sont des rivières dormantes, actives en saison de pluies. En outre, la région est connue, dans cette partie au-delà de la plaine de la Chaouia, par ses nombreux escarpements.Deux autres appels d'offres ont également été lancés. Le premier concerne la réalisation d'un échangeur qui sera situé au niveau de Skhour Errhamna. L'autre, celui qui sera construit au niveau de la ville de Benguerir. Les entreprises intéressées auront jusqu'à la veille de l'ouverture des plis pour présenter leur dossier de soumissionnaire. L'ouverture des plis pour l'appel d'offres concernant le viaduc aura lieu le 5 avril 2004 à 9 heures. Celle concernant le pont sur Oued Zouar se fera le lendemain, soit 24 heures après. Quant à celle intéressant le pont sur Oued Benguerir, elle aura également lieu le 6 avril, mais à 15 h. Par contre, celles concernant la réalisation des échangeurs, elles se tiendront le 7 avril, à 9 h pour l'échangeur de Skhour Errhamna et à 15 h pour celui de Benguerir.Avec le lancement des appels d'offres, le projet de l'autoroute Settat-Marrakech est entré dans une phase pratique. De 160 kilomètres, cette autoroute sera construite en trois étapes. Le premier tronçon sera réalisé sur 61 kilomètres. Déjà, la construction de la voie de contournement de la ville de Settat est largement entamée. On estime auprès de l'entreprise qui a en charge sa réalisation que les travaux sont avancés à près de 70%. L'ensemble des 9 ouvrages d'art qui devaient être réalisés sur cette voie sont presque terminés. En outre, le terrassement a été effectué et il ne reste plus que le revêtement, l'asphaltage et le tracé de la chaussée. D'ailleurs, l'entreprise turque qui réalise ce tronçon a gagné un mois sur les délais impartis. Il est prévu qu'il soit officiellement livré en mai 2005.La construction de l'autoroute Settat-Marrakech entre dans le cadre de la politique poursuivie depuis près de deux décennies par l'Etat marocain en vue de doter le pays d'un réseau autoroutier conséquent. Les pouvoirs publics s'étaient donc fixés comme objectif de relier le nord et le sud du Royaume par des autoroutes. Un moyen efficace de décongestionner les grands axes et de lutter contre les accidents de la circulation. Il est à noter que la route reliant actuellement Settat et Marrakech est connue pour être à très haute fréquentation. Elle est aussi, avec celle de Casablanca-El Jadida, l'une des plus meurtrières.


Travaux d'accompagnement

La réalisation de l'autoroute Settat-Marrakech va s'accompagner de nombreux travaux. Beaucoup de petits ponts seront ainsi construits parallèlement sur la route nationale pour permettre aux riverains d'accéder dans de bonnes conditions à leurs propriétés. Il est à noter que quatre autres ouvrages d'art seront réalisés sur la route reliant Sidi Al Aïdi à Settat. D'un coût estimé à 35 millions de dirhams, ces ouvrages vont permettre une plus grande fluidité de la circulation et de sécuriser une voie réputée dangereuse. Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc