×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Tanger: Le port a le vent en poupe

Par L'Economiste | Edition N°:1703 Le 12/02/2004 | Partager

. Forte augmentation du trafic de passagers et du transport routier. La campagne des primeurs et celle des MRE en sont les principales causesLes affaires marchent au port de Tanger. En effet, pour 2003, le port a connu une importante hausse des trafics. En ce qui concerne les passagers, le total a atteint 2.489.957, soit une augmentation nette de près de 13% par rapport à 2002. Cette progression est en grande partie due aux MRE pendant la campagne “Retour”. Par contre, les chiffres concernant les croisiéristes ont connu une importante chute, passant de 128.000 en 2002 à 73.578 en 2003. Cette diminution est due essentiellement à des raisons commerciales, les bateaux de croisière effectuant leurs escales sur la base de contrats avec des prestataires locaux. La progression se fait aussi sentir quant aux véhicules roulants. Ils ont atteint en 2003, 532.332 unités (soit 18,8% d'augmentation par rapport à 2003), dont la majeure partie est constituée de voitures particulières. En ce qui concerne le transport TIR, le port commence à voir venir la saturation. Le nombre de camions a atteint 81.564, avec une légère hausse de 2,42% par rapport à 2002. Cette stagnation s'expliquerait, selon les professionnels, par l'absence de lignes dédiées au transport des marchandises entre Tanger et Algésiras, la principale destination en Europe. Les camions sont obligés ainsi d'utiliser les ferries destinés au transport des passagers, mais l'espace n'est pas toujours disponible, se plaint un transporteur. A noter, par contre, l'augmentation du nombre de camions vides, due au fait que de plus en plus de transporteurs venus d'Europe viennent charger au Maroc. Le trafic des conteneurs a, pour sa part, connu une légère baisse de 3%. Le nombre total des conteneurs ayant transité par le port de Tanger s'élève à 14.241. Pour la plupart des industriels installés dans la ville du détroit et dans la région, le port constitue l'un des principaux arguments de la ville. Côté réaménagement, le port a ainsi eu droit à près de 500 millions de DH d'investissements. Et ce, dans le cadre du réaménagement des espaces d'accueil pour les MRE et autres. Sur l'autre rive du détroit, Algésiras, l'un des plus grands ports espagnols, entend faire honneur à sa réputation. En 2003, il a assuré sa place de premier port espagnol en matière de marchandises avec 60,8 millions de tonnes (soit 20 fois plus que le port de Tanger ). Le trafic des conteneurs a lui aussi connu une importante hausse de près de 12% pour atteindre 2,5 millions d'unités de 20 mètres. Pour faire face à la concurrence que suppose Tanger Med, Algésiras vient d'inaugurer une nouvelle rade à Isla Verde. Cette dernière sera entièrement dédiée au trafic conteneurs.


Le contrôle aux frontières à revoir

Selon les professionnels du transport et les opérateurs, en attendant le port Tanger Med, il y a lieu de moderniser les installations de contrôle et d'inspection des marchandises. Le trafic illégal existe bel et bien, il s'agit de le limiter. Dans ce sens, les professionnels ont proposé d'installer des chambres froides pour l'inspection des marchandises voyageant sous température contrôlée, et surtout la mise en place d'un scanner pour camions TIR. Semblable à celui que l'on retrouve dans les aéroports, il devrait permettre de fluidifier et d'améliorer le contrôle. Cette solution éviterait d'assister de nouveau au scénario de décembre dernier où le port resta bloqué. Suite à la découverte de 17 tonnes de drogue en Espagne, les contrôles à la frontière marocaine deviennent plus serrés, trop selon les professionnels du transport.De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc