×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Arcelor/Mittal
La fusion sera effective d’ici juin 2007

Par L'Economiste | Edition N°:2401 Le 15/11/2006 | Partager

. Des procédures administratives sont en attenteLe groupe Arcelor/Mittal a affirmé, le 14 novembre, qu’il fera tout pour que la fusion soit effective «d’ici juin», alors que de nombreux investisseurs s’interrogent sur la capacité du numéro un mondial de l’acier à réussir cette intégration au cours du premier semestre 2007. Ce calendrier est soumis à la réalisation d’un certain nombre d’étapes administratives. C’est le cas de l’approbation d’un document d’enregistrement relatif à la fusion, y compris des états financiers relatifs à Arcelor et à l’opération Mittal Steel-Arcelor conformes aux règles de la SEC, par la U.S. Securities and Exchange Commission. Le rapport d’échange de cette fusion-absorption (reverse-takeover) de Mittal par Arcelor «n’a pas encore été déterminé et sera arrêté au cours de la mise en oeuvre de la procédure de fusion», précise le groupe. Ce rapport devra être revu et validé par des auditeurs indépendants et approuvé par les actionnaires. Par ailleurs, Arcelor Mittal a annoncé le remboursement anticipé des obligations convertibles ou échangeables en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) de 3%, émises par Arcelor. Ce remboursement interviendra le 15 décembre, conformément aux termes et conditions figurant dans le prospectus approuvé, le 28 juin 2002, par la Commission de surveillance du secteur financier luxembourgeoise.Le prix en numéraire sera égal au pair des OCEANE augmenté des intérêts d’un montant de 0,27055 euro par Oceane courus entre la dernière date de paiement des intérêts et le 15 décembre 2006. Arcelor Mittal explique cette décision par le fait que «le nombre d’OCEANE en circulation est inférieur à 10% du nombre d’OCEANE émises à l’origine». Rappelons que le 16 mai dernier, le feu vert des gendarmes boursiers européens pour l’OPA de Mittal a été donné. Par la suite, l’OPA officielle, sur les marchés financiers, a été lancée. En plus, Mittal accepte d’installer au Luxembourg le siège social du groupe fusionné avec Arcelor. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc