×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Ameublement: Le marché local en pleine expansion

Par L'Economiste | Edition N°:1532 Le 04/06/2003 | Partager

. Une seconde enseigne pour Nidary à Casablanca. La déco d'intérieur a fait beaucoup d'émules: Sakanid, Layalits… . Une stratégie préconisée par des experts pour la restructuration de la filière textile de maison Nidary ouvre un second point de vente à Casablanca, près de Marjane Bouskoura. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas, l'enseigne Nidary issue du groupe Alami et associés représente un concept de magasin totalement dédié à l'ameublement et à ses déclinaisons. A partir d'une idée simple, les concepteurs de la marque tentent de «mettre le confort à portée de tous«. Ainsi, dans ses deux magasins casablancais, Nidary adapte son offre commerciale aux attentes du consommateur et propose une large gamme de produits pour l'art de la table, la décoration intérieure, la literie, linge de maison et l'ameublement. A ce niveau, un vaste éventail de produits est à la disposition de la clientèle: des salons marocains, des tissus, des salons à éléments, des salles à manger, des méridiennes… Les terrasses et jardins ne sont pas en reste. Par ailleurs, l'enseigne s'est aussi attachée à développer des services annexes tels que le conseil en décoration et en ameublement, la livraison et le service après-vente.Et depuis quelques années, le marché de l'ameublement en général connaît un développement incontestable. Le secteur se modernise autour de la commercialisation de meubles d'intérieurs, d'espace de jardin ou encore d'objets de décoration. Cette mutation s'observe aussi dans l'apparition de nombreuses enseignes positionnées autour d'offres de plus en plus variées. Il y a près de deux ans, le “la” était donné par Layalits. Cette enseigne fut rapidement suivie par plusieurs marques dont notamment Sakanid, Nidary et aujourd'hui Kousineti, le temple du nécessaire de cuisine.Cette éclosion d'enseignes n'est pas innocente. Elle répond au besoin des entreprises de se structurer et d'avancer stratégiquement, mais aussi en raison des exigences des consommateurs. Un produit de qualité, un vaste choix et un prix raisonnable font partie des desiderata des clients qui aujourd'hui souhaite «acquérir immédiatement«.Par ailleurs, ce foisonnement et cette richesse de proposition, c'est exactement le résultat auquel veulent aboutir les experts italiens qui se sont penchés sur la restructuration de la filière textile de maison. Désignés dans le projet Amith-EME (cf .www.leconomiste.com) pour mettre en valeur les atouts et faiblesses de la filière Textile de maison, ces derniers se sont rendus compte au terme de leur première incursion que de nombreux efforts devaient être fournis. Plusieurs débouchés existent. Les spécialistes ont décortiqué une à une les possibilités de faire évoluer la filière. Le thème-phare est celui du salon marocain. Sans innovation, il risque de sombrer dans la désuétude. L'introduction d'artisanat modernisé permettrait d'y remédier. De même qu'un plus grand professionnalisme au niveau du design et du stylisme serait grandement bénéfique.


Niches porteuses

Le marché local, en pleine expansion, ne doit être en aucun cas négligé. A ce niveau, des niches se sont révélées très porteuses. Il s'agit de la chambre à coucher, la salle de bains ou dans une moindre mesure la cuisine. Et à ce titre, plusieurs produits pourraient être développés: draps, couettes (à ne pas confondre avec couvre-lit), housses de couette, taies, kilts, etc. Depuis quelques années la salle de bain est aussi une pièce que l'on décore (rideaux, tapis, etc.). En fait, ces deux créneaux, au potentiel très fort, présentent une nouvelle segmentation.Et comme recommandations, l'accent est mis sur l'importance du travail qui doit être effectué sur l'outil de production. Toutefois, l'innovation, le développement commercial et marketing ainsi que l'investissement sur les ressources matérielles sont incontournables.Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc