×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Alstom se recentre sur l'énergie et les transports

Par L'Economiste | Edition N°:1475 Le 13/03/2003 | Partager

. Le groupe français cèdera son activité transmission et distribution d'électricité pour réduire son endettementLe groupe français Alstom a annoncé hier mercredi son recentrage sur l'énergie et les transports et la cession de son activité transmission et distribution d'électricité (TDI), dans le cadre d'un plan stratégique pour réduire son endettement et améliorer sa rentabilité.Cette cession et le recentrage du groupe sont justifiés, selon Patrick Kron, par la nécessité de s'adapter à «la réalité«. «Nous avons besoin de nous adapter au marché de l'énergie où la demande s'est considérablement affaiblie au cours de l'année écoulée, d'engager des dépenses supplémentaires pour régler les problèmes opérationnels du passé et de renforcer significativement notre structure financière«. Le groupe prévoit une provision supplémentaire de 1,35 milliard d'euros sur l'exercice 2002-2003 en cours et une perte nette de 1,3 à 1,4 milliard d'euros sur cet exercice. Le programme de cessions a été porté à 3 milliards d'euros d'ici mars 2004, contre 1,6 milliard d'euros prévus à fin mars 2003, indique encore le groupe dans un communiqué. Alstom veut accélérer ses plans de réduction des coûts, en réalisant 500 milliards d'euros d'économies annuelles d'ici deux ans. Le plan de restructuration a nourri une tension sociale. Une soixantaine de salariés d'Alstom ont manifesté hier matin à la maison du barreau à Paris (1er) où le nouveau PDG, Patrick Kron, a annoncé ces restructurations qui font redouter aux syndicats des «licenciements secs« en dépit des démentis du PDG. Il affirme disposer d'une liquidité «suffisante«, avec 1 milliard d'euros de lignes de crédit disponibles, et veut lancer «en temps utile« une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription. Le nouveau président d'Alstom s'est donné pour objectif de réduire la dette de moitié en 2005. En 2002, la dette nette était de 2,06 milliards d'euros. TDI est valorisée actuellement entre 1,5 et 1,7 md d'euros. Elle emploie 33.000 salariés sur les 118.000 que compte l'effectif du groupe. Elle regroupe l'ensemble des équipements de transmission de l'électricité, du producteur au consommateur. C'est une activité rentable, qui dégage une marge de 6%, contre 4% de marge moyenne pour l'ensemble du groupe. A noter qu' Alstom a précipité le départ de son PDG actuel, Pierre Bilger, à la tête du groupe depuis sa création en 1998, pour le remplacer dès mercredi par Patrick Kron, 49 ans, polytechnicien et ingénieur des mines (X-Mines), qui devrait initialement prendre les rênes jusqu'à la fin de 2003. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc