×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Allemagne: Pas de répression, l’inclusion

Par L'Economiste | Edition N°:2267 Le 03/05/2006 | Partager

. Deux piliers: Respect de la vie privée et respect de la véritéVU d’Allemagne, le code de la presse marocaine doit paraître néanderthalien. L’approche est tout à fait différente sous les cieux germaniques, voire à l’opposé. Ici technique, répressif, exclusif. C’est une loi. Là-bas un recueil de bonnes pratiques et des principes du journalisme, inclusif, rédigé par le Conseil de la presse allemande(1). Les pratiques actuelles sont issues certes de l’histoire politique allemande d’avant le nazisme, mais aussi du système de «dénazification» (en fait de rééducation à la démocratie et à la liberté) mis en place par trois des quatre vainqueurs de la Deuxième Guerre. Donc pas étonnant que, sous l’influence américaine, l’Allemagne garantisse la liberté de presse au plus haut niveau légal, c’est-à-dire la Constitution, et qu’autour s’est construit un ensemble de pratiques, issues de la profession, des débats politiques et, le cas échéant, de la jurisprudence. Celle-ci «implique l’indépendance et la liberté de l’information, de l’expression des idées et de la critique». Au-delà, c’est plutôt les mots éthique, respect, morale journalistique qui ressortent. Chaque ligne rappelle ce que signifie l’exercice du journalisme et de liberté de presse. Comme un livre d’initiation au métier, les bonnes pratiques allemandes se lisent d’un trait, dans un style raisonné et fluide. Un code où les mots «prestige», «éthique», «respect», sont légion.Les recommandations sont très tatillonnes sur deux volets: le respect de l’autodétermination de la personne sur ses informations privées, et le respect de la vérité. Deux choses à concilier. La presse germanique garantit «la protection des données rédactionnelles». Sur tout le processus de production (recherche, rédaction, publication, documentation, archivage), le principe de confidentialité est aussi important que celui de non-divulgation de détails privés sur les personnes. Une protection pour le journaliste et pour les sources. Si la presse est tenue de respecter la vie privée et «la sphère intime de l’individu», elle peut, dans des cas isolés, s’en emparer: lorsque le «comportement privé se recoupe avec des intérêts publics»… Mais il faut «examiner si la publication peut violer les droits personnels de tiers».Ainsi, «le respect de la vérité, la préservation de la dignité humaine et l’information honnête du public sont les impératifs suprêmes de la presse», dit le Conseil.L’éthique «sous-entend l’obligation (…) de sauvegarder le prestige de la presse et d’œuvrer pour la liberté de la presse».M. Kd.----------------------------------------------------------------------------------------------------------(1) Code de la presse rédigé par le Conseil allemand de la Presse, en coopération avec les fédérations de la presse et remis, le 12 décembre 1973 à Bonn, au président fédéral. La version actualisée date de 2001.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc