×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Al Amana: Première enquête sur les effets des micro-crédits

Par L'Economiste | Edition N°:458 Le 08/03/1999 | Partager

· 90% des bénéficiaires ont amélioré leurs revenus
· Effets psychologiques des micro-crédits: Plus d'autorité et plus de confiance en soi
· Al Amana offre trois catégories de micro-crédits: Artisan, express et saisonnier



Un crédit de 500 à 5.000 DH est-il capable de changer le train de vie d'une famille? De prime à bord, la réponse est négative. C'est un peu logique. Cependant, les premiers résultats de l'enquête menée par l'association marocaine de micro-crédits, Al Amana, sur son réseau de micro-entrepreneurs révèlent que les activités financées par les emprunts accordés ont permis aux bénéficiaires de mieux équilibrer leur situation financière. Ils ont pu, par conséquent, améliorer leurs conditions de vie.
Ainsi, les conclusions du premier rapport de cette étude précisent que 90% de la population(1) interrogée a enregistré une augmentation de ses revenus. Cette amélioration des ressources financières a permis à 42% des hommes d'investir dans leur domicile. Ce pourcentage est de 51% chez les femmes. Le montant de ces investissements varie entre 3.100 et 5.600 DH. La plupart des investissements ont concerné les biens d'équipements durables (achat de machines). Ils sont ainsi 30% à avoir accès à une "nouvelle technologie".

Retour de dignité


S'agissant de l'éducation des enfants, pour 60% des sondés, les emprunts leur ont permis une sensible amélioration "avec une différence plus nette chez les femmes". Un autre facteur de mesure de la pauvreté a aussi progressé positivement. Il s'agit de l'alimentation. Ainsi, plus de 50% de l'échantillon interrogé (les deux sexes confondus) a connu une évolution de leur régime alimentaire contre seulement 2% ayant enregistré une détérioration.
Cette étude a également tenté de mesurer des éléments plus subjectifs. Le premier concerne le pouvoir décisionnel dans la famille. Ainsi, 55% des personnes sondées ont répondu disposer de plus d'autorité au sein de leur foyer. Le deuxième élément est la confiance en soi. Pour 64% de l'échantillon, l'intégration du système des micro-crédits de l'association leur a permis d'accroître leur confiance en soi.
Créée il y a deux ans, Al Amana bénéficie pour la période 1996/2001 de la supervision et de l'assistance technique d'une ONG américaine (Volunteers in Technical Assistance, VITA). Le démarrage du système est financé par le programme d'assistance des Etats-Unis (USAID). Les prêts de l'association se répartissent en trois catégories: Hirafi Jadid, Salaf Express et le Crédit Saison. La principale différence réside dans les délais de remboursement et le nombre d'échéance.


(1) Les secteurs touchés sont l'artisanat (57% du total), le commerce (33,5%) et les services (9,5%). La moyenne d'âge des bénéficiaires est de 37,8 ans. 75,8% d'entre eux sont mariés, 19,6% célibataires, 2,80% veufs et 1,8% divorcés.


Fiche technique de l'étude


Seules les antennes de Fès, Meknès et Marrakech ont été couvertes par cette étude. Cette dernière a été menée durant la période allant du 15 décembre 1998 au 31 janvier 1999 et a touché 281 micro-entrepreneurs ayant renouvelé leurs prêts (210 hommes et 71 femmes). L'objectif de cette opération est de mesurer les effets du micro-crédit sur les bénéficiaires et de cerner les attentes et les commentaires des micro-entrepreneurs par rapport au programme de l'association.
Les critères objectifs ayant pu être évalués sont la création de l'emploi, l'évolution des revenus, celle du patrimoine de l'entreprise et l'investissement dans le domicile. L'étude a également tenté de mesurer les degrés de difficulté au moment du remboursement, la solidarité entre les bénéficiaires ainsi que l'appréciation personnelle quant aux changements survenus dans le portefeuille clientèle du micro-entrepreneur et de la qualité de ses produits.

Aniss MAGHRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc