×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Al Akhawayn et S2M poussent pour l'E-business

Par L'Economiste | Edition N°:458 Le 08/03/1999 | Partager

· Le premier forum aura lieu le 17 mars à Casablanca
· Organisation à l'initiative de S2M et l'Université Al Akhawayn
· Projet de création d'une association maghrébine ad hoc


Poser les premiers jalons de réflexion sur le développement du commerce électronique au Maroc et donner naissance à l'association maghrébine pour le commerce et les échanges électroniques (AMCEE). Tels sont les deux objectifs que s'assigne la première édition du "Forum maghrébin du commerce électronique" qui aura lieu le 17 mars à Casablanca.
Organisé à l'initiative de la société maghrébine de monétique (S2M)(1) et l'Université Al Akhawayn d'Ifrane, cette rencontre "sera l'occasion pour les managers d'en savoir plus sur les enjeux du E-business qui interpelle aussi bien les opérateurs économiques que les pouvoirs publics pour préparer l'infrastructure et le cadre réglementaire adéquat", souligne M. Abdelhak El Andaloussi, président du groupe COFIMAG.
Le forum sera une opportunité également pour les sociétés de services, d'informatique et d'ingénierie (SSII) et les providers de présenter leurs offres commerciales sur ce marché encore embryonnaire dans la région.
Pour le président de l'Université Al Akhawayn d'Ifrane (UAI), M. Rachid Benmokhtar, la participation dans l'organisation et l'animation des travaux de cette manifestation est le prolongement de l'intérêt accordé par l'université à la question. Il a rappelé d'ailleurs, qu'au niveau de l'UAI, des séminaires sur le sujet ont été organisés à l'attention des étudiants. Parallèlement, une série de partenariats sont en cours de finalisation pour permettre à l'université d'accompagner ce changement. "Après la création d'un laboratoire avec IBM, l'UAI se prépare à conclure des accords avec des opérateurs de télécoms, des groupes spécialisés dans les systèmes d'information géographique ainsi que la mise en oeuvre d'une salle de marché à l'université", ajoute-t-il.
Côté sensibilisation, un CD-Rom bilingue (anglais/français) est en cours de réalisation par la même institution pour servir d'outil d'initiation et de présentation des opportunités du E-commerce à destination des entrepreneurs.
Au niveau de la thématique retenue par le forum, dont l'organisation est assurée par AOB Consulting, la matinée sera consacrée à la présentation et l'analyse de l'émergence du phénomène d'Internet. Il s'agit de faire le point sur le fait que l'ordinateur est devenu aujourd'hui un instrument des échanges commerciaux, après avoir été seulement au service de la production, et un outil bureautique.
Comme le secteur bancaire est le premier secteur concerné par ces mutations, puisqu'il est au coeur des échanges financiers et d'informations, l'après-midi sera consacré à la question de naissance des banques à domicile et l'explication des trois variables du commerce électronique, à savoir le business interentreprises, entreprises-administrations et entreprises-consommateurs.

(1) Filiale du groupe COFIMAG.


Une association à vocation maghrébine


Seuls les ensembles régionaux peuvent se positionner dans l'arène du marché émergent du commerce électronique. "Ce forum sera l'occasion de donner naissance à l'association maghrébine pour le commerce et les échanges électroniques", souligne M. Najib Fassi Fihri, administra-
teur-délégué de COFIMAG. Le but de cette association, qui sera régie par le dahir de 1958, est de "favoriser, promouvoir et développer le commerce et les échanges entre tous les acteurs économiques par l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication au Maroc, au Maghreb et dans le monde", peut-on lire dans le projet des statuts.
Les moyens d'action comprennent l'offre d'une veille technologique et d'usage, l'aide aux projets-pilotes et expérimentations et la fédération des actions normatives et techniques du marché.

Rachid JANKARI




  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc