×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Step Abdelmoumen: Déblocage en douceur

Par Safall FALL | Edition N°:4813 Le 14/07/2016 | Partager
L’ONEE lance le contrat d’assistance technique pour la réalisation de la Step
Les pré-qualifiés dans les starting-blocks pour un projet de 3 milliards de DH
step_abd_4813.jpg
La Step Abdelmoumen devrait venir renforcer celle d’Afourer, d’une capacité installée de 460 MW, opérationnelle depuis 2014 déjà. Elle a été développée par le groupe français Alstom
 (Ph. L’Economiste)

Les ambitions se confirment pour la Station de transfert d’énergie par pompage (Step) Abdelmoumen, l’une des futures pièces maîtresses du dispositif de production hydroélectrique du Royaume. Après plusieurs reports, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) s’apprête à s’offrir les services d’un cabinet pour l’assistance technique à la réalisation du projet, situé à 70 km au sud d’Agadir. Plusieurs mois après la pré-qualification définitive des groupements candidats à la réalisation du site, l’organisme passe à l’assistance technique. L’objectif est  évidemment de s’offrir les services d’un conseiller technique qui devrait accompagner l’Office dans la réalisation de ce site de production hydroélectrique. Le schéma des installations de production prévoit deux blocs réversibles mono-étages pompe-turbine Francis d’une puissance de 175 MW chacun. 
A terme, la Step Abdelmoumen devrait permettre de produire, mais surtout de stocker de l’énergie électrique mobilisable en période de pics de consommation. Un appoint efficace à la production électrique de sources renouvelables. Le projet séduit d’ailleurs les géants mondiaux du domaine. Les constructeurs se préparent à s’aligner à l’appel d’offres international qui devrait suivre la phase de pré-qualification. Trois groupements sont en lice. Le premier est composé de la compagnie espagnole Abener, de l’allemand Voith et de la SGTM. Cette entreprise marocaine n’est pas novice sur le segment, puisqu’elle s’est déjà associée à Alstom sur le projet de la Step d’Afourer. Mais la concurrence sera rude avec le groupement du japonais Toshiba Corporation et le coréen Daewoo Engineering & Construction Co.LTD. Les deux structures sont habituées aux grands projets d’infrastructures énergétiques du Royaume et ne manquent pas de références mondiales. Enfin, le français Vinci Construction Grands Projets SAS n’est pas en reste, d’autant plus qu’il s’aligne en association avec l’expertise germanique (l’allemand Andritz Hydro).
Le projet porte sur un investissement d’un peu plus de 3 milliards de DH. L’ONEE a déjà calé deux gros prêts à cette fin. Le premier est d’un montant de 150 millions d’euros, obtenu auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI). Cette opération rentre dans le cadre du financement du Programme hydraulique II. Le second contrat de prêt est adossé au Fonds des technologies propres (FTP), porté par la Banque africaine de développement (BAD). Le fonds est destiné au Programme intégré éolien, hydraulique et électrification rurale, développé par l’institution financière avec l’Etat marocain. La BAD financera, en particulier, les lignes électriques de 225 kV qui relieront la Step Abdelmoumen au réseau de distribution national.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc