×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Les nouveaux thermes de Moulay Yacoub opérationnels

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4813 Le 14/07/2016 | Partager
Un investissement de 80 millions de DH à l’initiative de CDG développement
Plus d’un million de visiteurs attendus avec des pics de 6.000 entrées par jour

«UN million de visiteurs par an et jusqu’à 6.000 curistes par jour». Le nombre d’entrées enregistrées dans les anciens thermes de Moulay Yacoub a fait craquer Essaid Zniber, wali de Fès-Meknès, mercredi 13 juillet, à l’occasion de l’inauguration du nouveau bâtiment des thermes de Moulay Yacoub. Impressionné par le «flux important» des touristes en quête d’une cure thermale, Zniber a enfin mesuré l’impact social d’une telle station sur les 3.000 habitants de la localité de Moulay Yacoub. Localité qui enregistre des pics de visites atteignant les 6.000 visiteurs/jour pendant les vacances scolaires, les fêtes nationales et religieuses, ainsi que durant le mois d’août. En effet, la construction du nouvel ensemble thermal, situé en contrebas du village de Moulay Yacoub, aura nécessité un investissement de 80 millions de DH et a fait l’objet d’une convention de partenariat entre Sothermy et la commune urbaine de Moulay Yacoub signée en septembre 2013. Pour Mohamed Karim Jennane, DG de Sothermy, la filiale de CDG développement en charge de la gestion de la station, «l’objectif de ce partenariat est de faire des thermes un vecteur de développement à l’échelle de la région Fès – Meknès, grâce à des retombées socio-économiques positives pour le village de Moulay Yacoub». Ce projet de développement porte sur la construction d’un nouveau bâtiment des thermes et la rénovation des piscines thermales traditionnelles en Hammam. La première partie du projet est opérationnelle depuis mercredi. De normes internationales, les nouveaux thermes remplacent ceux édifiés en 1928. Ces derniers seront, pour leur part, transformés en Hammam. Au niveau financier, près de 65 millions de DH ont été mobilisés pour la réalisation du projet des nouveaux thermes traditionnels. Ceci, sans compter le coût de la réhabilitation des anciens thermes ainsi que l’aménagement imminent de 2 «hammams» traditionnels (hommes et femmes), auxquels un budget de 15 millions de DH est réservé. Grâce au projet du complexe thermal traditionnel, les responsables de la station ambitionnent de préserver leur clientèle (un million de visiteurs par an), tout en lui offrant la possibilité de profiter d’un éventail de soins. «Nous disposons désormais de 43 cabines individuelles de soins (dont 3 pour personnes à mobilité réduite) incluant 32 baignoires thermales classiques, 10 baignoires de soins avec jacuzzi, 1 baignoire de soins avec massages sous-marins, 2 piscines d’un diamètre de 15 m chacune, 1 piscine pour les hommes, 1 piscine pour les femmes, une piscine premium de 75 m2, avec un service similaire à celui des thermes modernes, un service pour les soins ORL ainsi qu’un ascenseur étanche contre le soufre. Sans oublier 2 hammams, un pour femmes et l’autre pour hommes», souligne le DG de Sothermy. Notons que la piscine Premium sera utilisée par les clients des thermes modernes. À travers ces nouvelles infrastructures, la station thermale de Moulay Yacoub est désormais conforme aux normes internationales les plus récentes. À noter que les thermes modernes sont fermés pour rénovation depuis le 6 juin dernier et ce, jusqu’à la fin de l’année 2017. Néanmoins, la continuité du service, selon les standards des thermes modernes, sera assurée dans une partie de ce nouveau bâtiment des thermes de Moulay Yacoub.
Pour ce qui est des tarifs, et suite à l’investissement dû aux travaux de rénovation, Sothermy appliquera une nouvelle tarification. Ainsi, pour les piscines le prix du ticket passe de 13 à 25 DH. Pour les baignoires, le client devra payer 35 DH au lieu de 25. Pour les accès aux baignoires jacuzzi, le tarif augmentera de 10 DH (60 au lieu de 50 DH aujourd’hui). Enfin, les massages sous-marins, l’enveloppement et la piscine premium seront facturés respectivement à 110, 130 et 80 DH. 

Aspect social

En application de son accord avec la Commune rurale de Moulay Yacoub, Sothermy lui versera un loyer annuel de 900.000 DH, et ce, pour une durée de 20 ans. Car, si le bâtiment des thermes est une propriété de la filiale de CDG Développement, le terrain appartient à la Commune. «Dans 20 ans, même le bâtiment reviendra à la collectivité locale», souligne Jennane. Ce dernier affirme que les investissements de Sothermy répondent surtout à un aspect social. «Ceci ne veut pas dire que le projet est déficitaire, mais il n’est pas non plus très rentable», précise-t-il. Toutefois, la société cherchera des bénéfices grâce à son partenariat avec Vichy et dont les gros œuvres du futur hôtel Thermalia avancent bien. 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc