×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès-Meknès
    L’artisanat de la région prépare son label

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4799 Le 21/06/2016 | Partager
    Une initiative du département de Fatéma Marouane[scald=3732:sdl_editor_representation]
    Certification, étiquetage, et promotion… 50 unités visées
    artisanat_fes_099.jpg

     Les produits d’artisanat de la région Fès-Meknès seront bientôt labélisés. Pour le ministère de l’Artisanat, initiateur de cette labélisation, «cette région possède une tradition artisanale variée et très ancienne et comporte des savoir-faire qui méritent d’être valorisés» (Ph. YSA)

    Le ministère de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire se penche sur la création d’un label spécifique pour les produits de l’artisanat de la région de Fès-Meknès. Il encourage également l’intégration de l’artisanat dans les constructions urbaines. Pour ce dernier volet, une convention de partenariat et de coopération entre le ministère de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire et le ministère de l’Artisanat ainsi que la Fédération des chambres d’artisanat et l’Ordre national des architectes a été signée lundi. Cette convention vise à mettre en valeur l’identité architecturale marocaine et à encourager l’utilisation des produits et techniques artisanaux dans les bâtiments publics. Pour ce qui est de la labélisation des produits de la région de Fès-Meknès, le processus de certification concernera 50 unités de production parmi les meilleures de la région. Mono-artisan, coopérative ou PME peuvent en bénéficier. L’ambition est de les doter d’une certification des produits et d’un modèle d’étiquetage personnalisé. «L’objectif est de protéger le patrimoine de la région et promouvoir la qualité des produits par la reconnaissance des spécificités de leurs origines géographiques et du savoir-faire des artisans», explique-t-on auprès du département de Fatéma Marouane. Pour aller vite, celui-ci a lancé un appel d’offres pour se faire assister techniquement dans le processus d’élaboration et de mise en œuvre de ce label. Une fois obtenu, le label devrait valoriser l’artisanat de la région et booster son chiffre d’affaires. L’objectif de ce label est aussi de protéger le patrimoine des produits de l’artisanat de la région et promouvoir la qualité de ces produits par la reconnaissance des spécificités de leurs origines géographiques et du savoir-faire des artisans. Concrètement, cette labélisation se déroulera en deux phases. La première vise l’élaboration du règlement d’usage du label de l’artisanat de la région et la certification des unités de production. Dans cette première phase, le conseiller potentiel devra proposer un règlement d’usage de la marque collective de certification. Son action se basera sur les résultats du plan de développement régional spécifique à Fès-Meknès et sur les règlements d’usage des autres labels élaborés par le ministère notamment les labels régionaux de Marrakech-Safi et Souss Massa. Il devra compléter les informations manquantes par des entretiens avec les cellules territoriales de labélisation de la région et des enquêtes terrain avec les professionnels.

    Les phases du label

    Le projet de labélisation prévoit outre un logo et une charte graphique du label, une délimitation de l’aire géographique concernée et les caractéristiques historiques et artistiques des produits des filières de la région. La description des produits, leurs méthodes d’obtention et leurs spécifications techniques et critères de qualité par filière, seront mises en avant. Enfin, la 2e phase de labélisation consistera en un travail opérationnel devant permettre à des unités de production de l’artisanat dans la région de bénéficier du droit d’usage du label. Cette phase vise à sensibiliser les cellules territoriales de labélisation et les agences de l’artisanat sur les différentes modalités de la mise en œuvre du label. 

    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc