×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Game over pour Ubisoft

Par Amine ATER | Edition N°:4793 Le 13/06/2016 | Partager
L’unique studio marocain ferme ses portes
La maison mère invoque la morosité du segment des jeux mobiles et promet d’accompagner les 48 salariés
ubisoft_093.jpg

Rayman Jungle Run fait partie des jeux développés par Ubisoft Casablanca, des séries  comme Prince of Persia et Assassin’s Creed ont aussi une «Moroccan Touch» vu qu’une partie des développeurs est issue du défunt studio casablancais (Source: Ubisoft)

Clap de fin pour Ubisoft Casablanca, après 18 ans d’activité. Bien que les responsables locaux de l’entreprise aient démenti à L’Economiste toute fin d’activité, l’éditeur français de jeux vidéos à annoncé, le 10 juin, la fermeture de l’un de ses plus anciens studios et le premier d’Afrique du Nord. «L’évolution qu’a connue le marché des jeux vidéos lors des dernières années ne nous a pas permis de trouver la formule adéquate pour garder le studio dans notre réseau. Nous remercions l’équipe de Casablanca pour le dur travail fourni lors de ces années». C’est en ces termes que la maison-mère a officialisé la fermeture de la filiale casablancaise. D’ailleurs, Ubisoft Casablanca est le premier studio fermé par l’entreprise française depuis 4 ans et demi. L’antenne marocaine employait, 48 personnes. Ubisoft s’est engagé à leur «trouver des postes en son sein ou aider ceux qui ne travailleront plus pour lui». Selon des sources proches du studio, le personnel aurait été contraint de signer «des clauses de confidentialité» pour éviter toute déclaration ou commentaire liés à la fermeture ou encore ses motivations avant la version de la maison mère. L’éditeur de jeux a également mis en avant une conjoncture difficile au niveau du segment des consoles portables et des applications mobiles. Il n’empêche que l’autre studio axé smartphones & consoles portables, Ubisoft Mobile Games (à Paris) n’est pas touché. De sources proches de l’éditeur, le studio de Casablanca aurait également dû faire face au départ d’un grand nombre de créatifs artistiques. Une situation qui aurait connu des complications suite au blocage de la VoIP, vu que cette mesure perturbait les communications de l’antenne marocaine avec le reste du réseau Ubisoft à travers le monde.    
En 18 ans, les développeurs marocains ont participé à 26 projets dont de nombreux épisodes de la série culte Rayman, notamment Rayman Jungle Run et Rayman Fiesta Run. Deux titres développés en tant qu’application pour smartphone en 2013. Ubisoft Casablanca a, rappelons-le, failli se positionner parmi les grands studios au début des années 2000, avec le blockbuster «Prince of Persia: l’âme du guerrier», qui devait être développé entre le Maroc et le Québec. Un projet qui a finalement été rapatrié à Montréal suite à de nombreuses tensions entre les deux équipes. Cet incident entraînera le départ d’un grand nombre de développeurs vers Ubisoft Montréal. Ces derniers contribueront au développement du premier opus de la série Assassin’s Creed, premier jeu grand public avec un héros d’origine arabe. Ce jeu d’action/infiltration en univers ouvert permettra à Ubisoft Montréal de s’imposer comme studio majeur de l’entreprise, là où l’antenne marocaine sera redéployée dans le marché du jeu vidéo mobile. L’entreprise nourrissait même de grandes ambitions  sur ce créneau et  avait annoncé une vague de recrutements en 2007 pour porter les effectifs à 150 salariés. Un avis de recrutement qui n’a jamais dépassé le stade des intentions. En témoigne l’effectif actuel de 48 salariés.

 

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc