×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

Huile d’olive
La bourse des prix en nette progression

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4790 Le 08/06/2016 | Partager
Une fourchette de 2,5 à 6,8 euros le litre
L’extra vierge de la Tunisie à 2,73 euros seulement
huile_dolive_2_090.jpg

Les données statistiques du COI (2015) prouvent que les exportations de l’Union européenne présentent 36%, presque le tiers des exportations mondiales, soit 26% de la production mondiale. Aussi, plus d’un tiers de la production de l’Union européenne fait l’objet d’échanges commerciaux intra et extra. Ainsi, en 2014-2015, 26% de la production communautaire est destinée à l’exportation, et les importations représentent 12% de la production mondiale

Les prix de l’huile d’olive ont connu une tendance haussière dans les principaux pays oléicoles méditerranéens, notamment l’Espagne où les prix de l’huile vierge extra n’ont cessé d’augmenter en 2014. Ils ont atteint une barrière de 4 euros (€) au mois d’août 2015, et ils ont continué à augmenter jusqu’à leur maximum (4,23 €/kg), avant de diminuer légèrement au cours de la dernière semaine du même mois, pour se situer à 4,19 €/kg.
Tel un marché bousier en forme, les prix ont fortement augmenté au cours des derniers mois, avant d’atteindre 6,79 €/kg en novembre 2014, en Italie. Après une légère baisse au cours du mois de décembre 2014, les prix ont à nouveau augmenté puis légèrement fluctué, avant de se situer à fin août 2015 à 5,53 €/kg. Les niveaux les plus bas de la période analysée correspondent à décembre 2013, avec 2,64 €/kg.
Selon le COI, les prix d’huile d’olive en Grèce sont, aussi, maintenus à un niveau maximum au cours des derniers mois, dépassant la barrière des 3€/kg au cours du mois de janvier 2015, avant d’atteindre leur plus haut niveau de la période, pour se situer à la fin du mois d’août 2015 à 3,54 €/kg, soit une augmentation de 36% par rapport à la même période de l’année précédente.
Par ailleurs, l’huile d’olive extra vierge de la Tunisie se vendait à 2,73€/kg à la fin du mois de décembre 2014. Ce prix est resté le même jusqu’au janvier 2015, avant d’augmenter pour atteindre ces dernières semaines, après de légères fluctuations, les valeurs maximales de la période, se situant à la fin du mois d’août 2015 à 4,13€/kg, soit une augmentation de 43 % par rapport à la même période de l’année précédente. Enfin, les coûts d’obtention d’un kilogramme d’huile d’olive au Maroc sont plus favorables, ce qui explique la stabilité des prix d’huiles (30-35 dirhams).
Evolution des exportations

■ Gros fournisseurs
Selon les analystes du COI, l’Espagne et l’Italie sont les gros fournisseurs d’huile d’olive, soit 87% des exportations de l’Union européenne sont d’origine de ces deux pays. En 2013-2014, 310.000 tonnes de la production espagnole a été destinée à l’exportation, soit 27% des exportations mondiales. Par contre, la campagne 2014-2015 a enregistré une diminution de 27% comparable à l’année précédente. En outre, l’Italie est le grand acheteur d’huile d’olive avec 59.500 tonnes à la campagne 2014-2015, soit 7% des exportations mondiales et 36% des exportations communautaires. Ces importations ont atteint un pic de 180.200 tonnes en 2003-2004, soit 44% des importations communautaires et 21% des importations mondiales. En 2014-2015, ces importations ont connu une chute de 33% comparables à la campagne 2003-2004.

■ Marché espagnol   
En dix ans, entre 2004 et 2014, les exportations marocaines vers l’Espagne ont été marquées par la qualité des huiles d’olive exportées. En effet, la période 2004-2005 a été caractérisée par une forte demande de l’huile d’olive vierge qui a dépassé les 11.000 tonnes. A partir de 2006, ces quantités ont connu une chute très importante et un changement au niveau de la qualité des huiles demandées, avec une augmentation des volumes de l’huile d’olive vierge lampante et vierge extra qui ont atteint respectivement 2.000 tonnes et 500 tonnes.

huile_dolive_3_090.jpg

Conformément aux données du COI (2015), l’Espagne et l’Italie sont les gros fournisseurs d’huile d’olive, soit 87% des exportations de l’Union européenne sont d’origine de ces deux pays. En 2013-2014, 310.000 tonnes de la production espagnole a été destinée à l’exportation, soit 27% des exportations mondiales. Par contre, la campagne 2014-2015 a enregistré une diminution de 27% comparable à l’année précédente

■ Marché français
La demande du marché français au cours des dix dernières années est caractérisée par une chute des volumes d’huile d’olive vierge et une augmentation de ceux d’huile d’olive vierge courante commandés qui ont atteint 96 tonnes en 2012. L’huile d’olive vierge extra a sa propre part dans le marché français, dont les volumes exportés ont dépassé les 170 tonnes en 2010, mais ces volumes ont connu une diminution très importante jusqu'à 7 tonnes en 2013.

■ Marché américain
De même, le marché américain, au cours des dix dernières années, s’est orienté vers la demande de l’huile d’olive vierge extra au lieu de l’huile d’olive vierge, d’où les volumes demandés ont atteint un pic de 4.794 tonnes

■ Marché chinois
Le marché chinois présente des opportunités intéressantes à saisir par les exportations d’huile d’olive vierge évaluées aujourd’hui à 775 tonnes/an. La Chine est devenue un importateur très important d’huile d’olive vierge extra marocaine, avec une augmentation de 9% sur les trois dernières années

■ Marchés émergents
Au cours des vingt dernières années, plusieurs marchés de l’huile d’olive ont émergé au niveau international. Ainsi, il y a vingt-cinq ans, les importations d’huile d’olive des Etats-Unis représentaient 29% des importations mondiales, actuellement, cette part a évolué pour atteindre 38%. De même, les importations japonaises ont été caractérisées par une augmentation progressive au cours des vingt-cinq dernières années, pour passer de 4.000 à 51.000 tonnes. Au cours de ces dernières années, la Chine est devenue parmi les plus grands importateurs d’huile d’olive, avec une augmentation de 30% sur les sept dernières années. Ces importations sont arrivées à un maximum de 40.000 tonnes en 2011-2012.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc