×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Irak: Daech plie mais ne rompt pas

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4786 Le 02/06/2016 | Partager
L’organisation terroriste perd du terrain
L’Unicef s’inquiète du sort des 20.000 enfants bloqués à Falloujah
iral_daech_086.jpg

Les territoires sous influence et sous contrôle de Daech. Ainsi que les régions non occupées des régimes syriens et irakiens

Face aux pertes des territoires, les dirigeants de l’Etat islamique changent de discours. La possession de territoire n’est pas ce qui leur importe le plus, même en cas de perte de grandes villes telles que Mossoul, Raqa et Syrte où ils ont imposé leur loi, ils ne s’estimeraient pas vaincus, expliquent-ils. En effet, le groupe EI évoque ses multiples renaissances entre 2008 et 2011. «Vous êtes venu en Irak par des centaines de milliers, nous n’étions que quelques centaines, ou plutôt des dizaines», avait indiqué Abou Mohammed Al-Adnani Al-Shami, le porte-parole de l’EI. Après l’offensive déclenchée pour la reconquête de Falloujah, l’assaut des forces kurdes à l’est de Mossoul et la bataille menée en Syrie depuis le 24 mai pour la libération de Raqa, les jihadistes de Daech sont sous forte pression.
Fortement soutenu par la coalition internationale, l’Irak mène des attaques accentuées depuis le début de l’année. Il réussit à libérer Hit, ville de la province d’Al-Anbar en début d’avril, et Routba il y a quelques jours. Des villes où la résistance des forces jihadistes avait été puissante. Néanmoins l’Irak est déterminé cette fois à reprendre du terrain et s’affranchir de l’oppresseur. «Le drapeau irakien sera hissé au-dessus de Falloujah! Le temps de libérer la ville a sonné!» clame le pouvoir irakien.
Au moment où la bataille fait rage, l’Unicef se préoccupe au plus haut point du sort des enfants coincés dans le dernier bastion de Daech. Près de 20.000 enfants sont en danger et risquent un recrutement forcé au sein du groupe EI. L’organisation onusienne appelle tous les protagonistes à protéger les enfants bloqués à Falloujah, notamment en leur créant des couloirs sûrs par lesquels ils pourront fuir.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc