×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Sefrou : Une jeune Slaouie élue «Miss Cerisette»

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4785 Le 01/06/2016 | Partager
    Zineb Dib succède à Fouzia El Harchaoui
    Depuis près d'un siècle, la ville accueille le festival et son célèbre concours
    miss_cerisette_085.jpg

    Jamal Filali, président (PJD) du Conseil municipal de Sefrou remettant à Zineb Dib son titre de Miss Cerisette 2016. A sa droite, Fouzia El Harchaoui, Miss Cerisette 2015. Toutes les deux sont originaires de Salé, la ville des corsaires (Ph. YSA)

    Elle s’appelle Zineb Dib. Originaire de Salé, elle a été élue, le week-end dernier, «Miss Cerisette 2016», et succède ainsi à Fouzia El Harchaoui, l’autre Slaouie, qui avait remporté ce concours en 2015.
     En effet, depuis près d’un siècle, la ville de Sefrou accueille le festival des cerises et son célèbre concours de Miss Cerisette. Cette année, l’événement a célébré, du 26 au 29 mai, sa 96e édition à laquelle 100 concurrentes ont participé. Pour ses organisateurs, cette édition a attiré des centaines de milliers de visiteurs venant de Fès, Meknès, Rabat, Casablanca et d’autres villes du Royaume. Leur objectif était d’assister au passage du cortège de Miss Cerisette. Lequel était constitué d’une vingtaine de chars symbolisant, pour certains, la joie de la province, pour d’autres, le développement du cerisier et la protection de la forêt.
    Portant un diadème en or massif et encadrée par ses deux dauphines, Zineb Dib a brillé lors de deux soirées, ponctuées de tableaux folkloriques de Aissaoua et Ahidous. «Elle a été élue dans le respect des conditions requises pour prétendre au titre de Miss Cerisette. Elégance, beauté, compétences communicatives, projet de vie: autant de critères et d'atouts pris en compte par les jurés». Agée de 24 ans, Miss Cerisette 2016 est en 2e année Master. Elle s'est déclarée fière de son sacre et a appelé à la mobilisation pour la promotion de la ville de Sefrou. Ses deux dauphines sont respectivement Mona Chaabouni de Casablanca et Sakina Bibich de Fès. Les trois «princesses» ont invité les visiteurs de la petite bourgade à une soirée, vendredi dernier, devant la place Bab Lamkam. Y ont assisté notamment le ministre de la Jeunesse et des Sports, Lahcen Sekkouri, le gouverneur de la province, Abdeslam Zougar, et le président (PJD) du Conseil municipal de Sefrou, Jamal Filali.  Co-organisateur de l’événement, ce dernier a affirmé que le festival des cerises attire plusieurs milliers de spectateurs. «C’est une véritable promotion pour la ville dont la 2e phase du projet de la mise à niveau est évaluée à plus de 820 millions de DH», ajoute-t-il.
     En attendant, la 96e édition du Festival des cerises de Sefrou a connu un franc succès. Organisé à l'initiative conjointe du conseil provincial et la Fondation «Al-Karaz», l’événement a célébré le 4e anniversaire de son inscription sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l'Unesco. Côté programme, outre le défilé de Miss Cerisette, le festival a accueilli des concerts de chants animés par Asmae Lamnawar et Ahmed Chawki, ou encore des groupes folkloriques, des spectacles de fantasia, et des expositions d'arts plastiques.
    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc