×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Maroc Telecom
    Le chiffre d’affaires à domicile change de trajectoire

    Par Franck FAGNON | Edition N°:4759 Le 26/04/2016 | Partager
    Il est en hausse pour la première fois depuis 2011
    Les revenus consolidés ont progressé de 5,1% au 1er trimestre
    L’exceptionnel tire les bénéfices à 1,5 milliard de DH
    maroc_telcom_chiffres_059.jpg

     Les revenus issus du segment mobile au Maroc poursuivent leur baisse mais dans de moindres proportions que par le passé. L’incidence est donc moins lourde sur le chiffre d’affaires global qui bénéficie de la bonne croissance soutenue des activités à l’international et dans le fixe au Maroc (Source: Maroc Telecom)

    Convoqués ce jour 26 avril pour l’approbation, entre autres, des comptes 2015, les actionnaires de Maroc Telecom pourront aussi apprécier les résultats du groupe sur les trois premiers mois de 2016. L’opérateur a dévoilé un résultat net part du groupe trimestriel en hausse de 16% à 1,5 milliard de DH. Cette performance est en partie imputable à la réalisation d’une plus-value suite à une cession immobilière à l’étranger. Hors cet élément exceptionnel, les profits marquent une hausse de 4,2% grâce notamment à une bonne orientation du chiffre d’affaires. Il a augmenté de 5,1% sur base comparable, à 8,8 milliards de DH.
    Pour la première fois depuis 2011, le chiffre d’affaires au Maroc s’est inscrit en hausse de 0,9% sur la période janvier-mars à 5,2 milliards de DH. La baisse des revenus dans le mobile a ralenti à 3,5% à 3,4 milliards de DH. Le parc client sur ce segment a augmenté de 0,8% à 18,3 millions de relations. Mais, le revenu mensuel moyen généré par chaque client (Arpu) a de nouveau baissé au premier trimestre pour s’établir à 59 DH. Cependant, la hausse de la consommation de data - elle représente 23% de l’Arpu à fin mars contre 17,8% une année plus tôt - notamment avec l’avènement de la 4G+ est peut être une source de satisfaction. Le développement du contenu pourrait accroître les revenus à ce niveau. En attendant, le groupe parvient à contrebalancer la baisse du chiffre d’affaires dans le mobile par la bonne tenue des activités dans le fixe. Les revenus y ont augmenté de 6,5% à 2,2 milliards de DH.

    mt_chiffres_059.jpg

    L’action Maroc Telecom est bien orientée depuis le début de l’année à Casablanca (+13%) comme à Paris (+12%). Par contre sur un an, elle enregistre une légère baisse sur les deux places (Source: Maroc Telecom)

    Par ailleurs, l’international reste une source importante de croissance du chiffre d’affaires du groupe Maroc Telecom. Les filiales africaines ont généré un volume d’affaires de 3,9 milliards de DH en hausse de 12,7% sur base comparable. Le portefeuille s’est élargi de près de 1,1 million relations sur un an à 31,9 millions clients à fin mars 2016. Les recrutements sur le segment mobile sont en forte hausse dans les filiales acquises récemment alors que le parc est en net repli (-21%) chez Sotelma (Mali).  
    Au niveau opérationnel, le résultat brut d’exploitation du groupe s’améliore de 2,6% à périmètre constant à 4,2 milliards de DH. L’indicateur est en baisse de 1,8% au Maroc en raison de «la hausse des charges d’interconnexion vers les autres opérateurs» explique le management. En revanche, l’Ebitda marque une hausse de 11,2% dans les filiales à l’étranger. Malgré le recul de 1,2 point, la marge d’Ebitda reste à un niveau élevé de 48,2%. Sur l’ensemble de l’année, l’opérateur table sur une légère baisse de son résultat brut d’exploitation.
    De janvier à mars, Maroc Telecom a investi plus de 2 milliards de DH principalement dans les filiales (1,6 milliard de DH). Cela se ressent sur la trésorerie qui a diminué de 5% à 2,6 milliards de DH. En Bourse, les investisseurs ont bien accueilli les résultats du groupe. En séance lundi 25 avril, le cours affichait une hausse de 0,56% à 126,20 DH à Casablanca et 0,43% à 11,55 euros à Paris.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc