×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    TIC: Le smartphone de plus en plus prisé

    Par Amine ATER | Edition N°:4754 Le 19/04/2016 | Partager
    L’équipement en GSM en stagnation à 94,4%
    Les réseaux sociaux, le téléchargement d’applications… principaux usages sur Internet
    tic_smartphone_054.jpg

    Les utilisateurs de la 3G et de la 4G ont une large préférence pour les réseaux sociaux, le téléchargement d’applications ou encore la géolocalisation. En revanche, ils restent méfiants par rapport aux paiements de factures via smartphone. Pareil pour le e-commerce

    L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) vient de dévoiler les résultats de la 12e mouture de l’enquête nationale annuelle sur les TIC. L’un des principaux constats de cette étude s’arrête sur la stagnation du taux d’équipements des usagers (entre 12 et 65 ans) en téléphone mobile. Le ratio s’établissant à 94,4% en 2015 contre 94,1% en 2014. Ce qui renseigne sur la saturation à ce niveau. Une stabilisation qui touche également le taux de multi-équipement qui se situe à 13,7% en 2015 contre 13,1% lors de l’exercice précédent.  
    L’équipement en smartphone a pour sa part enregistré une nette évolution  passant de 38,2% en 2014 à 54,7% en 2015. Soit une croissance de 16 points. Une hausse qui traduit le changement de cycle et d’habitudes de consommation conjugués à l’apparition de smartphones low et middle cost. D’ailleurs, le parc des smartphones est estimé à 14,7 millions de terminaux, en hausse de 5,3 millions d’unités par rapport à 2014. Selon le régulateur, les principales raisons de non équipement restent l’absence d’utilité et la complexité d’utilisation. En termes d’utilisation, plus de la moitié de l’échantillon se sert du GSM pour accéder à Internet. Une proportion qui varie entre milieu urbain (59,1%) et rural (34,8%).  L’enquête s’est également arrêtée sur les principaux usages de la dotation Internet mobile.
    D’après les enquêteurs, 89% de l’échantillon utilisent la 3G ou la 4G pour consulter des sites web et interagir sur des réseaux sociaux, alors que 77,2% des usagers préfèrent télécharger des applications mobiles. Autre enseignement, 65,1% échangent des messages textes, 51,1% consultent leurs boîtes mail. S’y ajoutent des usages de forfaits pour partager l’accès à Internet (34,3%), pour utiliser des applications de géolocalisation (23,6%) ou encore regarder la télévision via l’IPTV (8,4%). Il n’empêche que le recours à Internet mobile pour des utilisations à forte valeur ajoutée, susceptibles de créer de la richesse, restent assez minoritaires. En témoignent, les 5,7% de taux d’utilisation servant à effectuer des transactions financières ou de paiements ou encore l’achat de produits qui ne représentent que 4,7%.
    Côté pénétration de l’Internet dans les ménages, le taux poursuit sa tendance évolutive avec un score de 65,5% en 2015 (contre 50,4 % en 2014). Cette évolution de l’équipement des ménages reste trustée par l’Internet mobile préféré par 65% de l’échantillon contre 16,3% des ménages ayant opté pour un accès Internet fixe.

    Mutations

    La proportion des internautes s’élève à 57,1% en 2015, soit 17,8 millions. La majorité des usagers (88,5%) optent pour un accès Internet large bande mobile et visitent davantage les sites internationaux (77,8%) que les nationaux (22,2%). Côté usages, la participation aux réseaux sociaux se taille la part du lion avec 82,1%. S’ensuivent le visionnement et téléchargement de contenus multimédia (67,3%), du téléchargement de logiciels et d’applications (58,9%) ou encore l’utilisation de la messagerie électronique (42,9%).

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc