×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    L’export dynamise l’activité de Nexans

    Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4746 Le 07/04/2016 | Partager
    Les ventes à l’international progressent de 49%
    Mais le résultat gêné par la hausse du dollar
    nexans_maroc_046.jpg

    La performance de Nexans Maroc a été tirée principalement par l’export alors que le marché local

    Nexans Maroc vient de lancer une nouvelle activité. Il s’agit des câbles de contrôle destinés à transmettre des informations dans le cadre des automatismes. C’est un transfert technologique qui a été fait à partir d’une usine allemande du groupe qui a pour objectif de développer des parts de marché via son site de Mohammedia sur l’ensemble des marchés européens, a annoncé Karim Bennis, directeur général de Nexans Maroc, lors de la présentation des résultats 2015.
    Les ventes à l’export ont contribué positivement à l’amélioration du résultat. Elles ont grimpé de 49%, passant de 218,19 millions de dirhams à 324,51 millions de dirhams, alors que le marché local connaît des difficultés et décroche de plus de 10%. Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal, Libye, Algérie et  Mauritanie, sont les principaux marchés de Nexans à l’export. En revanche, l’Afrique centrale (-24%) et l’Europe  (-22%) n’ont pas été au rendez-vous. Le chiffre d’affaires s’établit à 1,7 milliard de dirhams, en progression de 3,9% par rapport à l’année précédente. Le résultat d’exploitation a enregistré 65,66 millions de dirhams, soit une baisse de 5,1% par rapport à l’année dernière. Ce recul est lié essentiellement à la hausse du dollar. Ce qui a impacté le prix de revient, car les principales matières premières (métaux) sont importées en billet vert. Le résultat net a également chuté, en passant de 34,32 millions de dirhams en 2014 à 27,93 millions de dirhams en 2015. Pour les deux activités majeures (câbles et transformateurs) du groupe, le premier segment s’accapare la part du lion. Il pèse pour 73% du chiffre d’affaires. Le reste (27%) est représenté par l’activité des transformateurs, cellules et postes CCV. Tous les ratios financiers sont au vert. Malgré un manque de liquidité, Nexans Maroc a généré une trésorerie de 65 millions de dirhams, avec des disponibilités de 117 millions de dirhams. Cette performance permettra au groupe de distribuer 40% des résultats, soit 7 dirhams par action.
    Sur les perspectives du groupe, le DG de Nexans Maroc s’attend à une croissance du chiffre d’affaires prévisionnel de 2% avec une stabilité du résultat. Il prévoit également une reprise du  marché local et une consolidation de l’export.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc