×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Education financière
Le coup de pouce de BAM à Al Amana

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4740 Le 30/03/2016 | Partager
Un accord conclu pour la formation des 380.000 clients de l’association de microcrédit
Développement de leurs activités professionnelles et gestion personnelle, les challenges
10 millions de ménages, et plus de 2 millions d’artisans également visés
jouahri_bam_040.jpg

L’accord conclu entre les deux partenaires a aussi pour objectif, et non des moindres, de toucher un potentiel de 10 millions de ménages. «Un travail de longue haleine qui sera réalisé en plusieurs étapes», explique Abdellatif Jouahri, Gouverneur de Bank Al-Maghrib et président de la FMEF
(Ph L’Economiste)

La Fondation marocaine pour l’éducation financière (FMEF) de Bank Al-Maghrib poursuit ses actions en faveur d’autres catégories de la société. Un partenariat a été signé, hier à Rabat, avec l’association Al Amana Microfinance. «Le but de cette convention est de développer un partenariat mutuellement profitable pour les deux institutions et surtout pour la population cible d’Al Amana estimée à près de 380.000 clients», indique Ahmed Ghazali, président du Conseil d’administration de l’association Al Amana. L’accord conclu va permettre à cette population de bénéficier d’un programme de formation en matière d’éducation financière pour les accompagner dans le développement de leurs activités de microcrédit. Et également les aider à la réalisation des activités à caractère financier à titre personnel ou dans le cadre de leur ménage, ajoute Ghazali. «Cette convention s’inscrit dans le cadre de nos actions permettant de compléter le segment de populations auquel s’adresse notre fondation, indique de sa part Abdellatif Jouahri, Gouverneur de Bank Al-Maghrib et président de FMEF. Il faut signaler que cette convention a été signée en marge des travaux du 4ème conseil d’administration de la fondation. Au menu de cette réunion, l’examen de l’ensemble des réalisations de la fondation en 2015 et également l’approbation du plan d’action au titre de 2016. «Durant cette année, nous poursuivrons l’achèvement des actions initiées en 2015 en vue d’atteindre les objectifs projetés», indique Abdellatif Jouahri. Ce dernier affiche des ambitions pour toucher une plus large fraction de la société, exemple étant pris sur les 2,3 millions d’artisans chapeautés par le ministère de tutelle. La fondation ambitionne également de toucher un potentiel de 10 millions de ménages. «Pour cette catégorie, il s’agit d’un travail de longue haleine qui sera réalisé en plusieurs étapes», souligne Jouahri. Une action qui sera focalisée sur les ménages de moyen et faible revenu, avec un objectif, «que l’éducation financière puisse leur permettre de se familiariser avec toutes les notions y afférentes», indique Jouahri. Selon lui, cette formation va leur donner les moyens de mieux gérer à la fois leur budget, leur épargne et leurs relations avec le secteur bancaire. La méthodologie adoptée par l’équipe de Jouahri consiste en des actions pilotes qui seront par la suite généralisées en cas de réussite. Cette approche a été pratiquée pour le secteur de l’éducation. «Au niveau de l’enseignement supérieur, nous avons commencé avec l’université de Tétouan, et pour l’éducation nationale, nous avons choisi les académies de Rabat et celle de Casablanca», explique Jouahri.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc