×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Mobile banking
La banque postale «muscle» son offre

Par Safall FALL | Edition N°:4740 Le 30/03/2016 | Partager
L’offre «Barid Bank mobile» renforcée
Plus de 42 milliards de dépôts à fin 2015
al_barid_bank_040.jpg

Avec 6 millions de clients à ce jour, la banque développe une politique de distribution qui doit intégrer les nouvelles technologies dans une approche multi-canal (Ph. L’Economiste)

Relever la qualité de service pour être à la hauteur du marché. C’est un peu le résumé du positionnement de la benjamine des banques. «Nous sommes encore sur une phase de lancement. Les produits ont besoin d’être marketés un peu plus pour plus de visibilité», remarque, d’emblée, Redouan Najm Eddine, président du directoire d’Al Barid Bank. Mais ce sera surtout par le mobile banking que l’entreprise compte grignoter lentement des parts de marché. Le segment, partie intégrante de la stratégie de la banque depuis plus de deux ans déjà, prend de la maturité en termes de contenu. La banque revendique aujourd’hui 200.000 clients utilisateurs sur le mobile baking, dont 70% constitués de non-clients de la banque. Ce qui correspond à 500.000 transactions (hors consultations), avec 80% des souscripteurs qui ont moins de 35 ans. L’objectif est d’atteindre la barre du million de clients sur les deux prochaines années. La diversification de l’offre mobile – via la solution Barid Bank mobile- et l’intégration de nouvelles prestations, devraient y contribuer.
Les services nouvellement intégrés sont le paiement de factures, l’achat de recharges téléphoniques, les opérations de virement et de transferts d’argent, ainsi que le suivi et gestion des comptes. L’objectif est de rester collé à la vocation de l’enseigne, tout en boostant l’inclusion financière et l’accès aux services financiers. Adossée au réseau et à la présence historique de Poste Maroc, la banque compte 6 millions de clients à son actif. «Notre avantage est dans la disponibilité de la clientèle. Nous n’avons pas besoin de beaucoup de prospection. Par contre, il faut savoir capter ces clients avec des offres et services adaptés. C’est ce qui fait notre contrainte», consent le patron de Al Barid Bank. Pour le manager, l’effort d’investissement n’est pas important. Tout se joue dans la réorganisation de l’offre et le  développement de solutions qui permettent d’orienter une partie des clients vers le multi-canal, dans une optique de fidélisation. La banque courtise aussi la clientèle jeune. A cet effet, elle a mis en place depuis plusieurs mois déjà une offre épargne destinée au segment 18-25 ans (Tawfir Al Ghad). La solution compte déjà 100.000 clients.
A fin 2015, la banque a pourtant fait mieux que ses aînées sur le marché, en réalisant des dépôts en progression de 8%, contre 5% à l’échelle du marché, pour un montant d’un peu plus de 42 milliards de DH. Elle compte aussi étoffer son réseau, déjà bien dense,  avec un rythme d’ouverture d’une cinquantaine d’agences physiques et une vingtaine en version mobile. La structure totalise aujourd’hui plus de 1.850 points de distribution qui font l’essentiel de son réseau.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc