×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La France fait les yeux doux aux investisseurs étrangers

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:4735 Le 23/03/2016 | Partager
Une trentaine de patrons à l’Elysée
Logistique, activité de production, R&D… les secteurs porteurs
Les pays de l’UE en tête des IDE
france_ide_035.jpg

Plus de 700 entreprises originaires du Maghreb sont présentes en France, où elles emploient plus de 6.400 personnes. En 2015, deux nouvelles décisions d’investissement en provenance des pays du Maghreb (Maroc, Tunisie, Algérie) ont été recensées permettant la création ou le maintien de plus de 16 emplois. Les deux projets relèvent du secteur du conseil, ingénierie et services opérationnels aux entreprises. Agroalimentaires, automobiles et équipementiers, Conseil, ingénierie et services opérationnels aux entreprises, Services financiers, bancaires et assurances BTP, matériaux de construction… Le Maroc est présent à travers plusieurs entreprises mères

Une trentaine d’investisseurs internationaux étaient réunis, hier mardi, à l’Elysée dans le cadre d’un conseil stratégique de l’attractivité. C’est le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, qui a ouvert ce quatrième conseil, consacré au secteur de la logistique et des infrastructures. Les représentants de 26 entreprises, originaires de 16 pays différents tels que le géant américain des semi-conducteurs Intel, le constructeur automobile japonais Toyota ou encore la compagnie aérienne qatarie Qatar Airways… ont assisté à cette rencontre.
Dans le palmarès national des 20.000 premières entreprises exportatrices en France pour  2015, un cinquième des entreprises sont sous contrôle étranger. «Les décisions d’investissement étranger ont généré 33.682 emplois, soit +27% par rapport à 2014, dans un contexte de vive concurrence internationale pour attirer les projets et les emplois», a précisé Muriel Pénicaud, ambassadrice déléguée aux investissements internationaux et directrice générale de Business France. Avec 962 décisions d’investissement, l’Hexagone s’impose comme l’un des pays les plus attractifs d’Europe.
Les entreprises étrangères investissent en premier lieu dans les activités de production avec 30% des investissements réalisés en France, d’après un rapport de Business France sur l’internationalisation de l’économie française publié le 22 mars. Ces projets représentent un enjeu de 16.168 emplois (contre 11.601 en 2014), soit 48% du total des emplois créés ou maintenus. Fait notable, les installations en France de quartiers généraux Monde ou Europe sont en progression, passant de 16 en 2014 à 27 en 2015. La recherche & développement reste à un niveau très élevé avec 9% de l’ensemble des 87 décisions d’investissement. Le géant américain Facebook a par exemple décidé d’ouvrir à Paris son centre européen de recherche sur l’intelligence artificielle. Les filiales des entreprises étrangères contribuent pour 28% des dépenses de R&D en France, avec 8,6 milliards d’euros. Les investissements proviennent de 53 pays contre 47 en 2014. Les pays de l’UE restent les premiers investisseurs en France avec 60% de l’ensemble des décisions d’investissement. Viennent ensuite l’Amérique du Nord (22%) et l’Asie (13%), des parts qui restent stables par rapport à 2014. L’année dernière, les investissements créateurs d’emplois originaires des pays du Maghreb sont restés très limités en Europe. La France est le 1er pays d’accueil de ces investissements (Voir tableaux). A noter que les entreprises étrangères contribuent à hauteur de 32% des exportations françaises. En 2015, selon l’Insee, plus du quart du chiffre d’affaires est destiné à l’exportation. Cette part atteint 31% pour les Etats-Unis, 21% pour l’Allemagne, 25% pour les Pays-Bas, 15% pour le Royaume-Uni et 30% pour le Japon. Les exportations de biens français ont elles aussi progressé. Elles ont atteint 455,1 milliards d’euros. La France se place au 3e rang mondial des pays exportateurs de services.
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc