×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4726 Le 10/03/2016 | Partager

■ Travailleurs détachés: Les propositions de Bruxelles
La Commissaire européenne chargée du Travail, Marianne Thyssen a présenté en début de semaine une série de propositions visant à protéger les travailleurs détachés et lutter contre le dumping social dans l'UE. Tout en affirmant le principe «à travail égal, salaire égal». Il y avait 1,92 million de travailleurs détachés dans l'UE, soit 0,7% de la population active, selon des chiffres de la Commission datant de 2014. Leur nombre avait augmenté de 44,4% entre 2010 et 2014. Les travailleurs détachés sont dépêchés dans un pays pour une période temporaire, moins de 4 mois en moyenne.  L'Allemagne, la France et la Belgique sont les principaux pays d'accueil.

■ Déséquilibres macroéconomiques: Bons et mauvais élèves
La Bulgarie, la Croatie, la France, l'Italie et le Portugal présentent des déséquilibres excessifs, indique un communiqué de la Commission européenne. La Finlande, l’Allemagne, l’Irlande, les Pays-Bas, l’Espagne, la Suède et la Slovénie présentent, pour leur part, des déséquilibres. Globalement, les Etats membres de l'UE progressent dans la réduction de leurs déséquilibres économiques. L'Autriche et l'Estonie qui, cette année, ont fait l’objet de bilans approfondis pour la première fois, ne présentent pas de déséquilibres. C’est le cas aussi pour la Belgique, la Hongrie, la Roumanie et le Royaume-Uni.

■ Euler Hermes décrypte les obstacles pour les entreprises
2016 ne manquera pas d’obstacles à franchir pour les entreprises, selon une nouvelle étude d’Euler Hermes, qui a touché 18 secteurs dans 72 pays. Il en ressort que la faiblesse des prix du pétrole se traduira par une baisse de -25% des investissements liés à l’or noir, ce qui pèsera sur le secteur des machines et équipement. En revanche, le transport est le grand gagnant. D’autres matières premières, comme le minerai de fer, devraient encore voir leur prix baisser, ce qui continuera d’affecter le secteur de la métallurgie. Selon la même source, les délais moyens de paiement des clients s’allongent dans le monde entier. En Chine, ils ont atteint 81 jours en 2015 et devraient s’établir à 84 jours en 2016. Les défaillances d’entreprises devraient de leur côté augmenter de 20% cette année. Les niveaux d’endettement deviennent alarmants, même lorsqu’ils sont ajustés de la trésorerie. Les ratios d’endettement net atteignent jusqu’à 108% dans la métallurgie et 92% tant dans le secteur des machines et équipement que dans celui du papier.o

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc