×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Primaires américaines
Trump et Clinton loin devant

Par L'Economiste | Edition N°:4721 Le 03/03/2016 | Partager
Les deux candidats apparaissent comme probables finalistes
La machine Donald Trump n’a pas été enrayée

Donald Trump et Hillary Clinton sont les grands gagnants du "Super mardi"

Ils étaient 17 candidats il y a six mois sur la ligne de départ des primaires, ils ne sont plus que 5. Mais deux d’entre eux sortent du lot: le républicain Donald Trump, qui a déjoué les pronostics de ceux qui lui prédisaient un essoufflement, et la démocrate Hillary Clinton. Depuis le 1er février, Donald Trump, le milliardaire inattendu à ce niveau,  a remporté 10 des 14 primaires. Même l’opposition de l’appareil de son propre parti ne semble guère freiner sa dynamique. Dans le même camp, le sénateur du Texas Ted Cruz a remporté les caucus républicains en Alaska avec une faible avance sur son adversaire Donald Trump.

Avec un discours antisystème et protectionniste, Donald Trump reste optimiste et confiant pour l’avenir.  Il répète qu’il pourrait gagner en novembre dans des Etats traditionnellement démocrates comme le Michigan. Un Etat où la population blanche ouvrière pourrait être accrochée par son discours. Hillary Clinton commence à recueillir les résultats de la dénonciation de l’intolérance supposée du parti républicain que véhicule selon elle Donald Trump. L’ex-secrétaire d’Etat de Barack Obama décrit Trump comme «un homme xénophobe et sexiste qui déchirera l'Amérique».

Il fut un temps où Trump était le roi de la « transhumance » politique changeant de camp au gré de ses intérêts, en passant de la gauche à la droite sur bien des sujets comme le droit à l’avortement ou les armes à feu. Aujourd’hui, il n’adhère par complètement à l’orthodoxie républicaine, transférant des signaux mitigés sur l'immigration, la santé, le libre-échange et la relation avec Israël. Il a même défendu mardi le rôle du réseau de planning familial et de cliniques d'avortement «Planned Parenthood», que les républicains attaquent avec une extrême virulence. Côté démocrate, Hillary Clinton a gagné 11 des 16 scrutins face à Bernie Sanders qui a la particularité de se présenter comme un «socialiste» dans un pays où ce mot était presque tabou en politique.
S. N.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc