×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Internet par satellite
Hispasat s’offre le marché marocain

Par L'Economiste | Edition N°:4721 Le 03/03/2016 | Partager
L’opérateur s’associe à Nortis pour la commercialisation
Les prix ont baissé permettant un accès à partir de 299 DH par mois
Nortis, filiale de l’espagnol Quantis vise entreprises, administrations et particuliers

L’accord signé entre Nortis et Hispasat permettra à ce premier d’offrir une connexion satellite à haut débit avec des prix très serrés et comparables à ceux pratiqués par d’autres opérateurs terrestres ( de gauche à droite, Aquilino Antuna, directeur général de Quantis et Ignacio Sanchis, directeur commercial d’Hispasat) (Ph. Adam)

Démocratiser l’accès satellite par internet, tel est l’objectif de la société Nortis. L’opérateur marocain, récemment acquis par l’Espagnol Quantis, a présenté mardi dernier à Tanger son accord de coopération avec l’opérateur satellitaire Hispasat. Ce dernier est plus connu par ses satellites de télévision mais moins pour ceux dédiés à l’internet par satellite. C’est le cas du satellite Hispasat 30W6 que l’opérateur entend mettre en orbite dès  2017 et qui devra arroser l’ensemble du territoire marocain. «Ce satellite devra fournir des services de connexion satellite conçus spécifiquement pour le Maroc», annonce Ignacio Sanchis, directeur commercial d’Hispasat. Il permettra d’augmenter les débits et de multiplier le nombre de connexions, permettant de réduire les prix, insiste pour sa part Aquilino Antuña, PDG de Quantis. Mais dès maintenant, Nortis est en mesure d’offrir des connexions satellitaires sur le marché marocain avec le réseau traditionnel de satellites d’Hispasat. Les prix démarrent à 299 DH pour un service de base, avec différents volumes mensuels et un débit atteignant les 20 mégabits par seconde, sur tout le territoire marocain, même au sud. A terme, le futur satellite d’Hispasat permettra d’atteindre des débits de 50 mégabits par seconde, annonce cet opérateur.
Nortis cible les entreprises mais aussi les particuliers situés dans les régions reculées. «Nous ne sommes pas là pour concurrencer les opérateurs traditionnels, mais plutôt pour offrir un service là où le câble ou l’ADSL ne sont pas encore arrivés», explique Antuñas. «Nous avons déjà des clients dans différentes zones reculées du Maroc, comme dans l’Atlas, ou à Dakhla et à Laayoune», continue ce dernier tout en affirmant que ce n’est pas le nombre qui l’intéresse. «Nous sommes encore au début et nous ne nous attendons pas à faire du chiffre avec ce produit, mais plutôt offrir un service que d’autres ne peuvent offrir à des citoyens dans des contrées non desservies par le câble et où le réseau GSM est inexistant» précise le responsable de Quantis.
Le plus grand projet de Nortis a été réalisé pour le compte du ministère de l’Education nationale dans le cadre du programme Génie 3. L’entreprise a connecté 4.000 écoles en 2015 à l’internet dans des zones rurales reculées et ce dans un temps record. Un exploit que seul le satellite permet de faire, précise Sanchis.

Jusqu’à très récemment, Nortis était très centré sur le secteur ‘corporate’ et les administrations comme la Gendarmerie ou le ministère de l’éducation nationale, en plus des grandes entreprises. Avec ces nouvelles technologies, il s’agit de donner un pas de plus et rapprocher le service des citoyens avec un coût plus accessible.

Actuellement, le pays le plus connecté au web via satellite est sans surprise les USA avec pas moins de 2 millions d’abonnés. Mais même en Europe, le produit connaît un grand engouement avec plusieurs dizaines de milliers de connexions dans un pays comme l’Espagne. A noter que Nortis a été racheté par Quantis en 2014 lors d’une prise de participation à 100%. Avec cette acquisition, le groupe espagnol prend pied dans le marché marocain des solutions télécoms par satellites, qualifié de prometteur, par ce dernier. L’objectif affiché par Quantis est d’atteindre les 100.000 clients lors des cinq prochaines années.

De nouvelles fréquences pour plus de débit

Le futur satellite d’Hispasat devra introduire une révolution de taille dans le domaine de l’internet par satellite en inaugurant une bande de fréquences dénommée Ka, spécifique aux connexions internet, à ne pas confondre avec la bande Ku dans laquelle travaillent les satellites de télévision comme Astra ou Hotbird ou même certains d’Hispasat. Il s’agit de faisceaux de couverture plus petits, mais avec une puissance plus concentrée qui permet d’offrir de plus grandes capacités et vitesses de connexion avec un coût moindre. Elle devra augmenter de manière significative la compétitivité des communications par satellite. La réception se fait avec de petites paraboles ne dépassant pas les 20 centimètres dans certaines contrées, ce qui facilite grandement l’installation et la connexion.

Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc