×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Entrepreneuriat social
Injaz Al Maghrib met le cap sur la formation

Par L'Economiste | Edition N°:4721 Le 03/03/2016 | Partager
Un projet pilote soutenu par le programme américain MEPI
Il vise plus de 2.600 lycéens et collégiens dans quatre villes

A gauche, Abbad Andaloussi, président d’Injaz Al Maghrib, Rachid Benmokhtar, ministre de l’Education nationale et Dwight L.Bush, ambassadeur des USA, viennent de conclure un projet pilote pour former les jeunes à l'entrepreneuriat social (source ambassade des USA au Maroc)

Injaz Al Maghrib s’attaque à la promotion de l’entrepreneuriat social chez les lycéens et collégiens. Un projet pilote vient, en effet, d'être lancé avec le soutien du programme américain MEPI (Initiative du partenariat du Moyen-Orient), au siège de l’académie de l’Education de la région de Rabat-Salé-Kénitra. La cérémonie a été marquée par la présence de Rachid Benmokhtar, ministre de l’Education nationale et Dwight L.Bush, ambassadeur des USA au Maroc. Ce projet compte développer la culture de l’entrepreneuriat chez des élèves de 13 à 17 ans et les aider à créer des projets dans le social en vue de leur permettre de contribuer à trouver des solutions aux problèmes sociaux de leur société. «L’entrepreneuriat social figure parmi les meilleures initiatives internationales durant ces deux dernières décennies», souligne Abbad Andaloussi, président d’Injaz Al Maghrib.

L’objectif ultime est que les élèves puissent choisir des projets qui auront un impact positif sur eux et également sur leur société. La convention signée porte sur une opération pilote qui sera déployée pendant 13 mois au profit de plus de 2.600 lycéens et collégiens dans 4 villes: Fès, Meknès, Kénitra et Salé. Outre le programme Company Program, programme phare de création et de gestion d’entreprise Injaz Al Maghrib, trois autres sont prévus. Le déploiement de ces programmes sera assuré par 172 cadres d’entreprises de la région. Au menu également, des interventions qui seront présentées par des entrepreneurs sociaux reconnus dans le cadre des conférences «Business leaders». Ce cycle a été inauguré, après la signature de la convention, par l’ambassadeur américain en faveur de 200 élèves de Salé. L’ambassadeur américain a rappelé que les subventions du MEPI sont opérationnelles depuis 2008 portant sur du soutien aux ONG, aux universités et centres de recherches. Le but est d’offrir plus d’opportunités aux jeunes et aux femmes. Et également de renforcer l’engagement civique et développer les compétences pour l’emploi et l’entrepreneuriat, ce qui va aider les communautés à construire leur propre avenir.

Profitant de l’occasion, le ministre de l’Education nationale est revenu sur la problématique de la langue qui handicape notre système d’enseignement. Il a passé en revue les actions pilotes lancées ou programmées par son département pour les deux langues: française et anglaise, notamment au niveau du collège et du lycée. Pour le ministre, il faut également s’attaquer au problème des compétences des enseignants. Sur ce volet, il rappelle que sur 130.000 enseignants dans le primaire, seulement 22.000 sont bilingues.
Noureddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc