×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Présidence de la FIFA/Elections
    La promesse de Champagne aux clubs marocains

    Par L'Economiste | Edition N°:4695 Le 27/01/2016 | Partager
    Le candidat livre en exclusivité son programme à notre confrère d’Atlantic Radio
    Il projette de créer une division du football professionnel au Maroc

    D’ici quelques jours, le nom du nouveau président de la FIFA sera dévoilé. Jérôme Champagne, l’un des cinq candidats restants, propose entre autres d’accompagner le développement footballistique marocain en créant une division nationale pour améliorer organisation et formation au sein de la fédération royale marocaine (Ph. AFP)

    Plus que quelques jours à patienter avant de pouvoir connaître le nom du nouveau président de la FIFA. La fédération, en proie à une grande crise de son histoire sur fond de corruption à grande échelle, était auparavant dirigée par Joseph Blatter, président démissionnaire puis suspendu pour près de huit ans. Parmi les candidats en lice figure notamment Jérôme Champagne. L’ancien dirigeant de la FIFA, optimiste dans cette véritable course contre la montre et devant faire face à des candidats de grande envergure tels que le Prince Ali ou encore le Cheikh Salman, a accepté de livrer les fondamentaux de son programme lors d’un entretien exclusif avec notre confrère Karim Dronet, journaliste à Atlantic radio. Il propose d’accompagner le développement footballistique du Maroc en créant notamment une division nationale. Un moyen d’aboutir à une meilleure organisation des clubs et à une mise en valeur des talents locaux de la discipline.
    Pour se démarquer de ses candidats constituant un pack particulièrement serré, Jérôme Champagne dispose d’une campagne particulièrement ambitieuse et unique pour la FIFA. Objectif: réformer le système organisationnel et rééquilibrer le football mondial. En effet, des inégalités se creusent selon lui entre le football sud-américain ou encore africain puis l’Europe, confie-t-il à Dronet.  L’Afrique continue d’être pourvoyeur de matière première footballistique mais la valeur ajoutée est produite quant à elle par les clubs «européens», ces derniers s’accaparant les meilleurs joueurs d’Amérique du Sud et d’Afrique. Une crise qui touche également l’intérieur des continents.
    Afin de changer la donne, l’ancien diplomate français prévoit d’accroître l’assistance financière aux fédérations, notamment à celles qui en ont réellement besoin. Dans la même veine, le candidat compte mettre sur pied une division du football professionnel à l’intérieur de la FIFA. Objectif: venir en aide à bon nombre de fédérations nationales et notamment à la Fédération royale marocaine de football dans l’optique d’améliorer la gestion des clubs ainsi que leur travail de formation. Un projet qui permettra également d’améliorer la commercialisation des clubs du Royaume. Le candidat souhaite également mettre fin au projet de coupe du monde à «40 équipes». Selon lui, il est préférable de ne pas dépasser 32 équipes pour des raisons budgétaires. Champagne prône ainsi l’arrêt du gigantisme. L’ancien politicien précise également que la FIFA ne doit en aucun cas être dirigée par un seul gouvernement à la fois. Une décision trop dangereuse selon lui.
    L’élection du président de la FIFA se tiendra à Zurich le 26 février prochain. Le temps pour Champagne de peaufiner davantage sa campagne et de se préparer à un éventuel retour aux commandes de la célèbre fédération.
    K. A.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc