×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Expo photos: L’Histoire des écoles juives marocaines

Par L'Economiste | Edition N°:4689 Le 19/01/2016 | Partager
Rétrospective d’archives de ce réseau scolaire fondé en 1860
Un exemple du vivre-ensemble dans un monde tourmenté

L’exposition de photos «L’Alliance israélite universelle au Maroc» présente 22 panneaux avec des portraits, des affiches, des photos d’époque et différents documents historiques exclusifs
(Ph. Musée du judaïsme)

La Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain et l’institution Ittihad-Alliance organisent pour la première fois au Maroc, l’exposition des œuvres photographiques de l’Alliance. L’évènement en cours au musée du judaïsme, dont le vernissage s’est tenu jeudi dernier, présente une rétrospective d’archives retraçant l’histoire du réseau des écoles juives du Maroc fondé en 1860. «Au Maroc, depuis sa création, le réseau Ittihad-Alliance est un bel exemple du vivre-ensemble dans un environnement international tourmenté. Il confirme l’exception du Maroc, pays d’Islam des lumières», a souligné lors de son discours, Jacques Toledano, président exécutif de la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain et du musée du judaïsme de Casablanca. L’exposition  inédite permet ainsi de remonter le temps et de revivre les différentes étapes des 150 ans d’existence de l’Alliance à travers 22 panneaux  avec des portraits, des affiches, des photos d’époque et différents documents historiques exclusifs.
La création de l’Alliance remonte à 1862 à Tétouan avec le lancement de la première école. A la veille de la deuxième guerre mondiale, le réseau scolarise près de 20 000 enfants, juifs et non juifs. Il participe à leur émancipation à travers un enseignement trilingue et un apprentissage professionnel diversifié. Le rôle de l’Alliance ne se limite cependant pas à l’éducation, mais fournit aussi nourriture, habillement et soins aux plus démunis. Après 1945, le réseau réinvente son modèle éducatif, en créant l’Ecole normale hébraïque. Dans les années 1950, les établissements de l’Alliance ferment dans la plupart des pays musulmans, sauf au Maroc où ils réussissent à s’adapter au nouveau contexte social du Royaume, après son indépendance en 1956. Dès cette date, l’Alliance intègre l’enseignement de l’arabe et ses programmes. En 1961, l’Alliance est ainsi rebaptisée Ittihad. Depuis 150 ans, l’Alliance a éduqué plus d’un million d’enfants à travers le monde. Aujourd’hui, le réseau gère quatre écoles à Casablanca où sont scolarisés 640 enfants dont 345 musulmans et 295 juifs. A l’occasion de ce vernissage, se sont tenues deux conférences. La première était animée par Ariel Danan, directeur adjoint de la bibliothèque de l’AIU Paris (Alliance israélite universelle) autour du thème «L’Alliance au Maroc: 150 ans de combat pour l’éducation».
La seconde conférence a été donnée par le Dr Raphaël Serfaty sous le thème «Bijoux berbères, entre mémoire et oubli» car ils sont en danger de dispersion. Il a notamment insisté sur le fait de les rechercher, les restaurer et les conserver dans des musées.
Aïda BOUAZZA
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc