×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Génie civil
L’Oriental vivier de ressources qualifiées

Par L'Economiste | Edition N°:4689 Le 19/01/2016 | Partager
La faculté des sciences d’Oujda lance une licence professionnelle et un master spécialisé
Cette approche intégrée porte sur l’étude de spécialités additionnelles en génie civil
La maîtrise des données géologiques, une nécessité pour la région

L’Oriental est une région qui dispose de ressources humaines compétentes, qu’il faut valoriser. Les forums offrent des opportunités aux étudiants pour «vendre» leur savoir-faire auprès des décideurs (Ph. AK)
 

Le Club estudiantin du laboratoire de géologie appliquée de la faculté des sciences d’Oujda (FSO) vient d’organiser son premier forum sur les atouts industriels, économiques et touristiques de l’oriental. Une opportunité pour dresser le bilan de ce qui a été mis à disposition des lauréats de cette université et comment les étudiants prospectent l’avenir dans une région en quête de positionnement. Tous les intervenants ont plaidé pour un enseignement adapté aux attentes du marché de l’emploi. Une formation de qualité pour assurer des profils pointus en adéquation avec les nouveaux métiers. Elle promet de traiter sur un pied d’égalité les lauréats des écoles des ingénieurs et ceux des masters spécialisés des facultés des sciences. «Les formations sont identiques, les laboratoires et les encadreurs des différentes universités garantissent des enseignements de qualité, alors pourquoi priver les régions de leurs compétences en dépréciant leurs diplômes. N’est-il pas temps que les entreprises et administrations locales fassent confiance aux nouveaux diplômés?», s’interroge Imad Zerhoudi, du comité d’organisation de ce forum.
Pour atteindre cet objectif, le département du génie civil et environnement de la FSO a lancé des formations à deux niveaux. Une première pour l’obtention de licences professionnelles et une seconde pour la consolidation des savoir-faire via des masters spécialisés. Cette approche intégrée porte sur l’étude des spécialités additionnelles en génie civil. C’est le cas pour les risques naturels, les mesures de valorisation des ressources naturelles et les atouts naturels d’une région dans le but d’optimiser la gestion du territoire. Une vision inspirée des directives royales contenues dans le discours du 25 mars 2004 (suite au séisme d’Al Hoceima). Un discours royal qui insiste sur la maîtrise des données géologiques, l’approfondissement des études géophysiques et l’adoption des mesures de construction selon les normes parasismiques.
Au niveau de la FSO ces recommandations ont été traduites par le lancement de filières qui s’auto-renouvellent et spécialisées dans la réalisation des cartes d’aptitude à l’urbanisme, la maîtrise des risques et la constitution d’une base numérique géoréférenciée. Le but étant d’optimiser la gestion des espaces et l’ordonnancement des différentes activités socio-économiques et culturelles. Et puisque l’oriental est en compétition avec les autres régions, il est obligé à innover en matière de formations pour assurer des ressources humaines locales en mesure de concrétiser ses différents plans de développement.
Ali KHARROUBI
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc