×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Maghreb Oxygène subit les affres de la Samir

    Par L'Economiste | Edition N°:4663 Le 08/12/2015 | Partager
    La société lance une alerte sur les résultats annuels
    Absence de visibilité sur la situation du pétrolier

    Maghreb Oxygène vient d’émettre une alerte sur ses résultats. La société revoit ses prévisions à la baisse en raison des déboires financiers de la Samir. Sans cet imprévu, le chiffre d’affaires aurait dû atteindre 217 millions de DH à fin décembre 2015, en hausse de 1%. Le résultat net devait, de son côté, s’élever à 9,2 millions de DH

    Engluée dans une énorme crise financière, Samir pourrait entraîner tout un écosystème dans sa chute. Les différents clients et prestataires de la raffinerie sont désormais mis à mal depuis l’arrêt de la production de la Samir en août dernier. Maghreb Oxygène, touchée par la situation de Samir émet une alerte sur ses résultats financiers. Elle est la seule à publier un profit warning dans les délais réglementaires. L’entreprise ne sera sûrement pas la seule société à être impactée par les problèmes financiers du raffineur. La filiale du groupe Akwa devrait ainsi voir ses résultats reculer à fin décembre 2015. Selon le management du groupe, ce repli relèverait  strictement des règles prudentielles observées par la société en matière de recouvrement des créances. Mais cette année, la baisse est accentuée par les déboires de la Samir. En l’absence de visibilité quant à un éventuel plan de reprise de la raffinerie, les résultats de la société seront essentiellement grevés par le provisionnement des créances imputables au pétrolier.
    Un point noir qui vient assombrir les perspectives du spécialiste en gaz industriel qui misait sur sa stratégie de développement lancée en 2014. Sur la période 2015-2017, l’entreprise comptait investir 47 millions de DH. L’investissement de cette année devait s’élever à 16 millions de DH contre 15,3 millions de DH l’année précédente. Une levée de fonds de 100 millions de DH sur le marché obligataire a même été réalisée au début du second semestre pour soutenir ce plan d’investissement.
    Maghreb Oxygène a également mis à jour son programme d’émission de billets de trésorerie (200 millions de DH). A travers cette opération, la société comptait optimiser son coût de financement à court terme. Et ce, en substitution (de manière partielle ou totale) aux concours bancaires existants des billets de trésorerie. La société espérait également faire face à ses besoins de trésorerie ponctuels induits par des variations de besoin en fonds de roulement en cours d’année. Une manière de diversifier ses sources de financement pour une meilleure négociation avec ses partenaires financiers. Mais les arrêts fréquents pour «maintenance» de la Samir depuis le début d’année ont coûté cher à la société. Le chiffre d’affaires à fin juin 2015 de Maghreb Oxygène a atteint seulement 113 millions de DH. Le résultat net s’est limité quant à lui à 6,6 millions de DH, soit une baisse de 16,9% comparée à la même période de l’année dernière. Alors que la filiale d’Akwa s’était fixée des objectifs beaucoup plus optimistes. Maghreb Oxygène avait prévu de réaliser un résultat net consolidé de 217 millions de DH en 2015 et 219 millions de DH en 2016 suivant une hausse annuelle moyenne de 1%. Aussi, le résultat net devait progresser annuellement de 0,5%, pour s’afficher à 9,23% à fin 2016. En bourse, le cours s’inscrit sur une tendance baissière depuis le début d’année. Il enregistre une perte annuelle de 39%, après avoir frôlé les 200 DH à la même période de l’année dernière. Le cours a subi également en mai dernier une correction de 18%. Le profit warning n’arrange pas les choses. Le titre s’échange désormais à 100 DH. o
    A. Lo
     
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc