×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Fès: Le festival amazigh fête ses 11ans

Par L'Economiste | Edition N°:4572 Le 21/07/2015 | Partager
La nouvelle édition prévue du 24 au 26 juillet
Tables rondes, exposition, chants… au programme

ET de onze pour le festival de la culture amazighe dont les préparatifs vont bon train. La nouvelle édition est prévue du

Le festival de la culture amazighe accueille des troupes folkloriques représentant les différentes régions du Maroc. Celles-ci se donnent rendez-vous à la place Bab Makina et sur le boulevard Hassan II (place de Florence)

24 au 26 juillet avec la participation de bon nombre d’experts nationaux et internationaux et de leaders de la société civile.
Organisé par la Fondation Esprit de Fès, l’Association Fès-Saiss, le Centre Sud-Nord, en partenariat avec l’Institut royal de la culture amazighe et la Fondation BMCE, ce onzième festival sera tenu sous le thème: «Alliance des cultures et des religions pour la paix». Cette manifestation culturelle comprend un congrès international autour du même thème et qui sera animé par des experts et chercheurs nationaux et internationaux. Pour Moha Ennaji, initiateur de l’événement, «ce festival s’inscrit dans le cadre des hautes directives royales relatives à la promotion de la culture amazighe et de la culture marocaine en général». Le point fort de cette initiative est l’accent mis sur la signification historique, sociale et civilisationnelle de l’alliance des cultures et des religions du monde pour la paix. Lors de cette nouvelle édition, le festival se focalisera sur le brassage des cultures et le rôle de la culture dans le processus de démocratisation et dans le maintien de la paix. «Il s’agit d’établir des stratégies cohérentes, permettant de consolider le dialogue interculturel, la cohésion sociale et la culture démocratique», explique le directeur du festival.  «Nous avons adopté une approche homogène permettant le renforcement du dialogue interculturel, de la paix sociale et de l’unité dans la diversité», indique-t-il. Ainsi, les tables rondes au programme tendront à examiner des questions liées notamment aux thématiques suivantes: «Amazighité et alliance des cultures et religions: dimension civilisationnelle», «Amazighité, cultures, identités et écriture», «Amazighité, représentations socioculturelles des cultures et religions au Maghreb», «Amazighité, dialogue des cultures et prévention des conflits» et «Amazighité, alliance des cultures et des religions pour la paix et la coexistence».
Ces réflexions invitent une pléiade d’experts marocains et étrangers et se veulent une opportunité pour débattre des questions relatives aux échanges culturels et leur rôle dans le développement et le dialogue Sud-Sud et sa transmission. En ce sens, le 11e festival amazigh rendra hommage à trois journalistes de la région représentant respectivement le journal L’Economiste du groupe Eco-Médias, la Radio nationale et 2M. En plus du congrès, le festival proposera un volet consacré à la chanson et  à la poésie amazighe et populaire. Des artistes de renom y participeront à l’instar de Latifa Raafat, Khadija Atlas, Nadia Laaroussi, Rkia Demsiriya, Mustapha Oumguil,  le Flamenco de l’espagnol Lenacay, Laura Conti et Eivador d’Italie, le groupe Tagrawla d’Algérie et d’autres vedettes de la chanson amazighe. «Nous recevrons de grands noms ainsi que des jeunes auteurs, cinéastes, poètes, conteurs, journalistes et blogueurs… du

Pour Moha Ennaji, initiateur de l’événement, le festival se focalisera sur le brassage des cultures et le rôle de la culture dans le processus de démocratisation et dans le maintien de la paix
 

Maroc, du Maghreb et de la Méditerranée, tels Ghita El Khayat, Jean-Marie Simon, Maati Kabbal, Abdelkader Benali,  Mohamed Taifi,  Mohamed Nedali, Moha Souag, Djibril Ly… et bien d’autres. Notre objectif est de créer des ponts pour le savoir et le brassage des cultures», conclut Ennaji.

 

Programme

DU 24 au 26 juillet, le festival de la culture amazighe promet des moments d’échanges intellectuels et artistiques de la rive sud de la Méditerranée. Il accueille cette année 30 invités de marque qui animeront des rencontres culturelles, des expositions artistiques, la projection de films documentaires, des lectures poétiques et des ateliers de peinture, outre des prestations de troupes folkloriques représentant les différentes régions du Maroc. Celles-ci donnent rendez-vous à la place Bab Makina et sur le boulevard Hassan II (place de Florence).

Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc