×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Tanger: Des parkings souterrains pour libérer le centre-ville

Par L'Economiste | Edition N°:4092 Le 13/08/2013 | Partager
Ils seront concédés en gestion déléguée
L’objectif est d’alléger la pression au centre-ville

Pas vraiment le choix. A Tanger, comme dans n’importe quelle grande ville du Royaume, le stationnement c’est la bérézina. Le projet de la mairie pour étendre les espaces de parking devrait soulager cette situation

IL était temps d’agir! La ville de Tanger a approuvé un projet d’extension des espaces de parking pour voitures. L’objectif est d’apporter une réponse nette aux problématiques de stationnement de véhicules au centre-ville de Tanger. Le projet qui est encore en phase de préparation prévoit la mise en place de parkings souterrains dans huit zones, dont la place du 9 avril, place des Nations et Ain Ktiouet, entre autres. Ils devront s’ajouter à deux autres parkings souterrains dans la Corniche prévus dans le cadre du projet de reconversion du port de Tanger. La gestion de ces parkings se fera via des contrats de gestion déléguée avec un cahier de charges au départ sur une durée de 30 ans. Ce dernier, dont un brouillon a déjà été rédigé, insiste sur divers éléments, dont la sécurité qui s’avère cruciale pour la réussite de tels projets. Il est prévu de généraliser des systèmes de surveillance par caméras afin de garantir la sécurité des biens et des personnes.
De fait, une aide de l’Etat pour mener à terme ces projets s’avère indispensable, selon la mairie.  L’objectif principal, à court et moyen terme, n’est pas celui de gagner de l’argent via ces concessions, insiste-t-on auprès du Conseil de la ville, mais plutôt d’assurer une circulation plus fluide ainsi qu’un cadre de vie plus agréable aux habitants et visiteurs de la ville.
Le stationnement au centre-ville est devenu un véritable cauchemar qui est en train de gagner les autres quartiers. Tanger souffre en effet d’un manque chronique en matière de places de stationnement. A l’exception d’une demi-douzaine de parkings de faible capacité, la seule option est de garer son véhicule en bordure de trottoir. Ce qui complique la donne est que la plupart des immeubles, même ceux de construction récente, n’offrent pas de places de parking suffisantes et, dans certains cas, n’offrent pas de places de parking du tout à leurs habitants, ce qui oblige ces derniers à se partager les trottoirs avec les visiteurs.
A noter que le projet de parkings souterrains avait été lancé lors de la candidature de Tanger à l’exposition internationale de 2012. Le manque de places de stationnement se profilait déjà à l’époque et le projet prévoyait de telles infrastructures.


De notre correspondant,  Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc